Les ro­bots in­ter­ac­tifs partent à l’as­saut de notre quo­ti­dien

Electronique S - - Sommaire -

Lors de Vi­va Tech­no­lo­gy, plu­sieurs ex­po­sants ont pré­sen­té de nou­veaux ro­bots in­ter­ac­tifs. Les mar­chés ci­blés sont prin­ci­pa­le­ment ceux de l’évé­ne­men­tiel, de l’ac­cueil, du sou­tien aux se­niors, du trans­port de co­lis ou de courses… Les fa­bri­cants sont sou­cieux de la bonne ac­cep­ta­tion de leurs « créa­tures » par les hu­mains.

Lors de Vi­va Tech­no­lo­gy, plu­sieurs ex­po­sants ont pré­sen­té de nou­veaux ro­bots in­ter­ac­tifs. Les mar­chés ci­blés sont par exemple ceux de l’évé­ne­men­tiel, de l’ac­cueil, du sou­tien aux se­niors, du trans­port de co­lis ou de courses… Les fa­bri­cants sont sou­cieux de la bonne ac­cep­ta­tion de leurs « créa­tures » par les hu­mains.

L’avè­ne­ment du PC puis l’ar­ri­vée des tech­no­lo­gies sans fil et d’In­ter­net ont pro­fon­dé­ment mo­di­fié le monde dans le­quel nous vi­vons. Au­jourd’hui, nous sommes confron­tés à la mon­dia­li­sa­tion des échanges, à un ac­cent mis sur la ré­ac­ti­vi­té et la dis­po­ni­bi­li­té, ain­si qu’à l’avè­ne­ment de nou­veaux ou­tils, us­ten­siles et ser­vices. La dif­fu­sion ac­tuelle des tech­no­lo­gies du sans-fil, de l’intelligence ar­ti­fi­cielle, et du cap­tage d’in­for­ma­tions – le tout for­mant l’In­ter­net des ob­jets – pré­pare la ve­nue d’une ère où les ma­chines pres­sen­ti­ront et de­van­ce­ront les sou­haits de leurs uti­li­sa­teurs. Dans ce nou-

veau pay­sage, les ro­bots sont ap­pe­lés à te­nir une place de choix. Aus­si, est-ce sans sur­prise qu’à Vi­va Tech­no­lo­gy, sa­lon dé­dié aux tech­no­lo­gies en de­ve­nir, les vi­si­teurs ont pu dé­cou­vrir de nou­veaux ro­bots in­ter­ac­tifs (*). Ces ma­chines ciblent no­tam­ment les mar­chés de l’évé­ne­men­tiel, de l’ac­cueil, du sou­tien aux se­niors et du trans­port de mar­chan­dises. Le trans­port de co­lis est à l’orée d’une ré­vo­lu­tion du fait de la mon­dia­li­sa­tion des échanges qui a do­pé le com­merce grand pu­blic via les pla­te­formes d’e-com­merce (Ama­zon, ebay, Ali­ba­ba…). En ef­fet, ces pla­te­formes mettent au­jourd’hui l’ac­cent sur l’amé­lio­ra­tion de la

qua­li­té de leur lo­gis­tique de li­vrai­son de co­lis. Avec leurs sous-trai­tants (La Poste, DHL, UPS…), elles étu­dient de nou­veaux ou­tils de li­vrai­son au­to­ma­ti­sés (drones, ro­bots…).

La Poste est à la pointe de la ro­bo­tique

La Poste est à la pointe de telles re­cherches. À Vi­va Tech­no­lo­gy, elle ex­po­sait un ro­bot sui­veur et trans­por­teur de co­lis, des­ti­né à se­con­der le fac­teur dans sa tour­née dans les zones ur­baines den­sé­ment peu­plées. Pour ré­pondre à une forte aug­men­ta­tion du vo­lume glo­bal de cour­rier, La Poste au­rait pu en­vi­sa­ger d’ac­croître la hau­teur et/ou la lar­geur de

ses cha­riots ac­tuels de dis­tri­bu­tion. Tou­te­fois, « de telles so­lu­tions im­po­saient une ré­duc­tion

de vi­si­bi­li­té et de ma­nia­bi­li­té », re­marque Pierre-A d rien Des­mai­zièr es, res­pon­sable d’études tech­niques au sein du dé­par­te­ment « Avant-pro­jets in­no­vants & ro­bo­tique » de l’in­gé­nie­rie de trai­te­ment du cour­rier – co­lis à La Poste. D’où l’idée d’un cha­riot sui­veur. Le mo­dèle exposé à Vi­va Tech­no­lo­gy a été réa­li­sé à par­tir d’un châs­sis Ef­fi­bot pro­po­sé par la so­cié­té Ef­fi­dence ( 11 per­sonnes), en­tre­prise éga­le­ment à l’ori­gine d’un kit de na­vi­ga­tion au­to­nome (Ef­fi­nav). L’Ef­fi­bot est équi­pé d’un Li­dar qui per­met le sui­vi du fac­teur le pré­cé­dant ain­si que la dé­tec­tion d’obs­tacles – ce qui oc­ca­sionne l’évi­te­ment ou l’ar­rêt. L’amé­na­ge­ment de la par­tie su­pé­rieure de ce cha­riot sui­veur a été confié à Ky­burz, une so­cié­té suisse spé­cia­liste de l’as­sem­blage des vé­hi­cules pos­taux. Une fois ce ro­bot fi­na­li­sé – en in­terne, il a été bap­ti­sé Alf pour « As­sis­tant de li­vrai­son pour le fac­teur »–, La Poste a pro­cé­dé, du­rant trois se­maines, à des tests sur le ter­rain, à Nantes. Les fac­teurs im­pli­qués dans cette opé­ra­tion ont consta­té une moindre fa­tigue et une meilleure sé­cu­ri­sa­tion du cour­rier – qui fait par­fois l’ob­jet de vols. Tou­te­fois, ils ont aus­si poin­té un trop grand nombre de ma­ni­pu­la­tions pour faire fonc­tion­ner la ma­chine.

≥ Le ro­bot Hea­sy sait ré­pondre à des de­mandes d’in­for­ma­tions. Il joue le rôle d’un gui­chet d’in­for­ma­tion ou d’une borne in­ter­ac­tive… Il peut être équi­pé d’un dis­po­si­tif de paie­ment par carte ban­caire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.