AMD adopte des tech­no­lo­gies plus fines pour ses pro­ces­seurs Zen et Ve­ga

En pas­sant au 12nm, l’amé­ri­cain re­hausse d’en­vi­ron 15% les per­for­mances de ses pro­ces­seurs Ry­zen par rap­port à la pre­mière gé­né­ra­tion. Ses pro­ces­seurs gra­phiques goûtent, eux, un pro­cess 7nm.

Electronique S - - Sommaire - FRÉ­DÉ­RIC RÉ­MOND

AMD re­lève les per­for­mances de ses mi­cro­pro­ces­seurs PC avec le lan­ce­ment desRyz en 7 2700/2700 XetRyz en 2600/ 2600X, ses pre­miers mo­dèles dits Zen+ fa­bri­qués en tech­no­lo­gie FinFET 12 nm. Cette se­conde gé­né­ra­tion de Ry­zen af­fiche des per­for­mances su­pé­rieures d’en­vi­ron 15 % à celles de la pre­mière four­née, grâce à des fré­quences de fonc­tion­ne­ment ac­crues… mais pas seule­ment. Les coeurs Zen+ bé­né­fi­cient d’un IPC (nombre d’ins­truc­tions trai­tées par cycle d’hor­loge) su­pé­rieur et de temps de la­tence cache/mé­moire ré­duits, d’une meilleure ana­lyse de la charge de tra­vail (fonc­tion Pre­ci­sion Boost 2) et d’une ges­tion ther­mique avan­cée. Le Ry­zen 5 2600 com­porte six coeurs ca­den­cés entre 3,4 GHz et 3,9 GHz pour une consom­ma­tion ty­pique de 65W et un prix de vente conseillé de 199 $. À l’autre bout du spectre, le Ry­zen 7 2700X em­barque huit coeurs tour­nant entre 3,7 et 4,3 GHz et consom­mant 105W, et est com­mer­cia­li­sé à 329 $. Ces pro­ces­seurs sont par­ti­cu­liè­re­ment ou­verts à l’over­clo­cking avec des co­ef­fi­cients mul­ti­pli­ca­teurs dé­ver­rouillés et la pos­si­bi­li­té, via le lo­gi­ciel Ry­zen Mas­ter 1.3, d’over­clo­cker chaque coeur in­di­vi­duel­le­ment avec une iden­ti­fi­ca­tion au­to­ma­tique des coeurs po­ten­tiel­le­ment les plus vé­loces. Ces pro­ces­seurs tirent éga­le­ment pro­fit d’un nou­veau sys­tème de re­froi­dis­se­ment bap­ti­sé Wraith Coo­ler, le mo­dèle haut de gamme Ry­zen 7 2700X bé­né­fi­ciant même d’un ven­ti­rad Wraith Prism haut de gamme. Ces nou­veaux cir­cuits Ry­zen sont ac­com­pa­gnés d’un chip­set ré­fé­ren­cé X470 et adap­té aux cartes mères à so­cket AM4, mais ils de­meurent com­pa­tibles avec les cartes mères de la sé­rie 300 après une mise à jour du Bios. Le 12nm est éga­le­ment à l’hon­neur au sein du Ry­zen Th­rea­drip­per, le mo­dèle haut de gamme d’AMD. L’amé­ri­cain a pro­fi­té du sa­lon Com­pu­tex de Taï­wan pour le­ver le voile sur plu­sieurs pro­duits, dont ce pro­ces­seur ne comp­tant pas moins de 32 coeurs et at­ten­du pour le 3e tri­mestre. AMD a éga­le­ment pré­sen­té son pre­mier pro­ces­seur gra­phique Ra­deon Ve­ga bâ­ti sur une tech­no­lo­gie 7nm, dont l’échan­tillon­nage vient de dé­mar­rer et qui équi­pe­ra des ser­veurs et sta­tions de tra­vail à par­tir du se­cond se­mestre 2018. En­fin, la pro­chaine gé­né­ra­tion de pro­ces­seurs EPYC, bap­ti­sée Rome et bé­né­fi­ciant elle aus­si d’un pro­cess 7 nm, tourne dans les la­bo­ra­toires d’AMD et se­ra échan­tillon­née d’ici la fin de l’an­née.

Des bé­né­fices pour AMD

Cette se­conde gé­né­ra­tion de coeurs Zen de­vrait per­mettre à AMD de pour­suivre sa lente mais conti­nue pro­gres­sion en termes de part de mar­ché. Se­lon un rap­port de la so­cié­té d’étude Mer­cu­ry Re­search por­tant sur le 1er tri­mestre 2018, la part de mar­ché glo­bale x86 d’AMD est pas­sée de 7,8 % à 8,6 %. Des ventes ti­rées par les PC fixes (12,2% de part de mar­ché, en hausse de 0,2 point) plus que par les PC por­tables (8%, + 1,1 point), tan­dis que les pro­ces­seurs EPYC ne pèsent en­core que 1% des ventes de pro­ces­seurs x86 pour ser­veurs (+ 0,3 point). Du cô­té du chiffre d’af­faires, AMD a vu ses ventes at­teindre 1,65 mil­liard de dol­lars lors du 1er tri­mestre 2018, un bond an­nuel de 40 %, pour un bé­né­fice at­tei­gnant 81M$ (à com­pa­rer aux 33M$ de pertes en­re­gis­trées au pre­mier tri­mestre 2017).

< AMD en­tend com­bi­ner ses réus­sites ar­chi­tec­tu­rales, no­tam­ment les coeurs Zen, avec des pro­cess concur­ren­tiels vis- à- vis de ceux d’In­tel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.