L’État ré­af­firme son en­ga­ge­ment en fa­veur de l’in­no­va­tion

Cet en­ga­ge­ment est concré­ti­sé par le Grand plan d’in­ves­tis­se­ment do­té de 57 mil­liards d’eu­ros, qui fi­nance les grandes prio­ri­tés, et par le Fonds pour l’in­no­va­tion et l’in­dus­trie, do­té de 10 mil­liards d’eu­ros.

Electronique S - - Sommaire -

Le Pre­mier mi­nistre, Édouard Phi­lippe, s’est dé­pla­cé à Metz, le 21 juin, où il a vi­si­té l’Ins­ti­tut de re­cherche tech­no­lo­gique M2P, spé­cia­li­sé dans les ma­té­riaux du fu­tur. À cette oc­ca­sion, il a sou­hai­té rap­pe­ler que le gou­ver­ne­ment a fait le choix d’une po­li­tique d’in­ves­tis­se­ment pu­blic forte et as­su­mée. Cet en­ga­ge­ment pour pro­mou­voir l’in­no­va­tion est concré­ti­sé par le Grand plan d’in­ves­tis­se­ment (GPI), do­té de 57 mil­liards d’eu­ros, qui fi­nance les grandes prio­ri­tés : la tran­si­tion éner­gé­tique, les com­pé­tences, l’in­no­va­tion et la trans­for­ma­tion de l’État. Autre source fi­nan­cière : le Fonds pour l’in­no­va­tion et l’in­dus­trie, do­té de 10 Md is­sus des pri­va­ti­sa­tions ins­crites dans Pacte, qui per­met­tra d’in­ves­tir 200 à 300 M par an dans l’in­no­va­tion de rup­ture. Lors de son dis­cours, le Pre­mier mi­nistre a an­non­cé de nou­velles dé­ci­sions pour amé­lio­rer la gou­ver­nance avec l’ins­tal­la­tion d’un Conseil de l’inno- va­tion pour ap­puyer le gou­ver­ne­ment dans ses choix stra­té­giques et un co­mi­té de sur­veillance qui veille­ra à la bonne uti­li­sa­tion du GPI.

Une éva­lua­tion du PIA se­ra lan­cée en 2019

Des nou­velles sources de fi­nan­ce­ment et de nou­velles me­sures de sou­tien aux pôles de com­pé­ti­ti­vi­té et aux autres éco­sys­tèmes d’in­no­va­tion (IRT, ac­teurs du trans­fert tech­no­lo­gique…) ont éga­le­ment été an­non­cées avec un nou­veau fonds « French Tech Seed » do­té par l’État de 400 mil­lions d’eu­ros, no­tam­ment en di­rec- tion des start-up tech­no­lo­giques au stade du pré-amor­çage. De­puis 2010, le Pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’ave­nir a contri­bué à dé­clen­cher et fi­nan­cer en par­tie la trans­for­ma­tion du sys­tème d’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, de re­cherche et d’in­no­va­tion fran­çais, afin de maxi­mi­ser son im­pact sur notre crois­sance à long terme. Le troi­sième vo­let du Pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’ave­nir, lan­cé en 2017, pour­suit cette am­bi­tion. Le gou­ver­ne­ment lan­ce­ra en 2019 l ’ éva­lua­tion du Pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’ave­nir, près de dix ans après son lan­ce­ment. Dès 2010, il avait en ef­fet été pré­vu de me­ner, dix ans après, cette éva­lua­tion, afin de quan­ti­fier dans quelle me­sure les dif­fé­rentes ac­tions du Pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’ave­nir avaient ef­fec­ti­ve­ment contri­bué à rem­plir les ob­jec­tifs fixés par le rap­port Jup­péRo­card. Cette étude per­met­tra de me­su­rer le plus pré­ci­sé­ment pos­sible les pro­grès ac­com­plis et les dé­fi­ciences qui sub­sistent. Elle per­met­tra aus­si d’éva­luer l’ef­fi­ca­ci­té des modes d’ac­tion du PIA. Deux élé­ments clés pour éclai­rer le gou­ver­ne­ment sur les ob­jec­tifs à fixer à moyen terme. Cette dé­marche d’éva­lua­tion se­ra com­plé­tée d’une consul­ta­tion des ac­teurs aca­dé­miques, des or­ga­nismes de re­cherche et des en­tre­prises. Cette dé­marche d’éva­lua­tion per­met­tra de pré­pa­rer les prio­ri­tés d’in­ves­tis­se­ment et d’éva­luer les be­soins de fi­nan­ce­ment à par­tir de 2021.

JACQUES MA­ROUA­NI

< Le Pre­mier mi­nistre a sou­hai­té rap­pe­ler que le gou­ver­ne­ment a fait le choix d’une po­li­tique d’in­ves­tis­se­ment pu­blic forte et as­su­mée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.