Le LDO avec mo­ni­teur de bat­te­rie se contente de 0,3 μA

Dé­cli­né en de mul­tiples va­riantes, le ré­gu­la­teur RP124 de Ri­coh in­tègre un mo­ni­teur de ten­sion pour es­ti­mer la charge res­tante de la bat­te­rie. La so­brié­té du cir­cuit n’est pas son moindre atout.

Electronique S - - Sommaire -

Sous la ré­fé­rence RP124, Ri­coh Elec­tro­nic De­vices a dé­voi­lé un ré­gu­la­teur de ten­sion li­néaire (LDO, Low­dro­pout) de 100 mA in­té­grant un mo­ni­teur de bat­te­rie. Ce der­nier per­met­tra de me­su­rer la charge res­tante de la source d’éner­gie grâce à un mi­cro­con­trô­leur do­té d’un conver­tis­seur A/N. Le RP124 est ca­rac­té­ri­sé par une très faible consom­ma­tion, soit 0,3 μA seule­ment à vide. Un pa­ra­mètre im­por­tant pour les ap­pa­reils es­sen­tiel­le­ment en som­meil, ré­veillés pé­rio­di­que­ment pen­dant un court laps de temps afin de réa­li­ser une tâche don­née : ef­fec­tuer une me­sure et trans­mettre les don­nées en rap­port, par exemple. La ma­nière clas­sique de me­su­rer la charge res­tante d’une bat­te­rie est de faire ap­pel à un di­vi­seur ré­sis­tif et à un Mos­fet, as­so­ciés à un conver­tis­seur A/N. Ce­pen­dant, l’im­pé­dance d’en­trée d’une telle struc­ture est gé­né­ra­le­ment basse, ce qui se tra­duit par une cir­cu­la­tion de cou­rant im­por­tante vers la masse et, in­ci­dem­ment, par une di­mi­nu­tion de la du­rée de vie de l’ap­pli­ca­tion. Le RP124 in­clut un di­vi­seur ré­sis­tif (la di­vi­sion de la ten­sion d’en­trée s’ef­fec­tue dans un rap­port 3 ou 4, se­lon la ré­fé­rence) et un sui­veur de ten­sion fai­sant of­fice d’am­pli­fi­ca­teur tam­pon. De ce fait, le flux de cou­rant vers la terre est bien plus faible, alors que la sor­tie est com­pa­tible avec l’im­pé­dance d’en­trée du CAN. Tous les blocs re­quis étant in­té­grés sur la puce, seuls trois conden­sa­teurs cé­ra­mique ex­ternes sont exi­gés. Il en ré­sulte éga­le­ment une ré­duc­tion du coût et de l’en­com­bre­ment sur la carte pour réa­li­ser une jauge de bat­te­rie pri­maire de grande sim­pli­ci­té. Fonc­tion­nel­le­ment, le RP124 est si­mi­laire au po­pu­laire RP118 an­té­rieur, ce der­nier étant dé­nué du mo­ni­teur de bat­te­rie. Il offre trois modes de fonc­tion­ne­ment : ar­rêt, basse consom­ma­tion et à ré­ponse tran­si­toire ra­pide pour des per­for­mances dy­na­miques ac­crues. Le bas­cu­le­ment entre ces deux der­niers modes s’ef­fec­tue de fa­çon au­to­ma­tique en fonc­tion de la de­mande de cou­rant. Lors­qu’un état de court­cir­cuit en sor­tie est dé­tec­té, un li­mi­teur de cou­rant in­ter­vient pour abais­ser l ’ i nten­si­té jus­qu’à un ni­veau de 65 mA, afin de pro­té­ger le RP124 et ses cir­cuits en­vi­ron­nants de tout dom­mage, avant un re­tour au­to­ma­tique à la nor­male.

Des dé­cli­nai­sons mul­tiples

La par­tie LDO du RP124 ac­cepte une ten­sion d’en­trée com­prise entre 1,7 V et 5,5 V et dé­livre une ten­sion fixe, si­tuée dans l’in­ter­valle 1,2 V à 3,6 V (onze va­leurs pos­sibles), dont la pré­ci­sion est de ±0,8%. Dif­fé­rentes op­tions sont pro­po­sées, se­lon la pré­sence ou non d’une fonc­tion de dé­charge au­to­ma­tique du conden­sa­teur de sor­tie (du LDO ou du mo­ni­teur de bat­te­rie) et d’une broche de désac­ti­va­tion CE, ac­tive au ni­veau haut, agis­sant là aus­si au ni­veau du ré­gu­la­teur de ten­sion (ver­sions du RP124 avec suf­fixes B ou D) ou du mo­ni­teur (suf­fixe E). À cet égard, désac­ti­ver le cir­cuit de sur­veillance de la bat­te­rie lors­qu’il n’est pas uti­li­sé, tout en conser­vant le LDO ac­ti­vé, per­met­tra de ga­gner 0,1 μA. Le RP124 est dis­po­nible en boît i ers SOT- 23- 5 stan­dard (2,9 x 2,8 x 1,1 mm) et DFN1212-6 (1,2 x 1,2 x 0,4 mm).

< Le RP124 est dé­cli­né en de nom­breuses ver­sions, en boî­tiers stan­dard SOT- 23- 5 ou mi­nia­ture DFN1212- 6.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.