151 mil­liards de dol­lars pour le mar­ché de l’IoT en 2018

Le nombre de dis­po­si­tifs IoT ac­tifs de­vrait at­teindre 7 mil­liards cette an­née, puis 10 mil­liards d’ici à 2020 et 22 mil­liards d’ici à 2025, se­lon IoT Ana­ly­tics.

Electronique S - - Sommaire - JACQUES MAROUANI

Le mar­ché mon­dial de l’In­ter­net des ob­jets de­vrait at­teindre 151 mil­liards de dol­lars en 2018, en pro­gres­sion de 37 % par rap­port à 2017. Puis il at­tein­drait 1 567 Md$ d’ici 2025. Ce mar­ché a connu une accélération in­at­ten­due au 2e tri­mestre 2018 avec 7 mil­liards de dis­po­si­tifs IoT uti­li­sés, se­lon une étude du ca­bi­net IoT Ana­ly­tics (ce chiffre n’in­clut pas les smart­phones, ta­blettes, or­di­na­teurs por­tables ou té­lé­phones fixes). La crois­sance des connexions au ni­veau mon­dial vient tant du cô­té du grand pu­blic que du cô­té des en­tre­prises pour des ap­pli­ca­tions B2B. Le nombre de dis­po­si­tifs IoT ac­tifs de­vrait at­teindre 10 mil­liards d’ici à 2020 et 22 mil­liards d’ici à 2025, se­lon IoT Ana­ly­tics.

Por­tée de com­mu­ni­ca­tion de plus de 20km

La plu­part des ap­pa­reils IoT sont connec­tés via la tech­no­lo­gie à courte por­tée (WPAN), qui ne dé­passe gé­né­ra­le­ment pas 100 m au maxi­mum. Ceux-ci com­prennent des dis­po­si­tifs connec­tés en Blue­tooth tels que des casques, mais aus­si des dis­po­si­tifs connec­tés en Zig­bee que l’on peut gé­né­ra­le­ment trou­ver dans des mai­sons in­tel­li­gentes, par exemple pour connec­ter des dé­tec­teurs de fu­mée ou des ther­mo­stats. Une autre grande ca­té­go­rie concerne les ré­seaux lo­caux sans fil, qui couvrent une connec­ti­vi­té al­lant jus­qu’à un ki­lo­mètre. Le Wi-Fi est la norme la plus ré­pan­due dans cette ca­té­go­rie et connaît une forte crois­sance, prin­ci­pa­le­ment grâce aux as­sis­tants per­son­nels, aux té­lé­vi­seurs in­tel­li­gents et aux haut-par­leurs in­tel­li­gents, mais aus­si de plus en plus souvent dans des en­vi­ron­ne­ments in­dus­triels tels que les usines. Une grande par­tie de la crois­sance fu­ture du nombre de dis­po­si­tifs IoT de­vrait pro­ve­nir de ré­seaux éten­dus à faible consom­ma­tion. D’ici à 2025, plus de 2 mil­liards d’ap­pa­reils de­vraient être connec­tés via LPWAN. La tech­no­lo­gie, qui pro­met une au­to­no­mie ex­trê­me­ment éle­vée et une por­tée de com­mu­ni­ca­tion maxi­male de plus de 20 km, est uti­li­sée par trois normes concur­rentes, Sig­fox, LoRa et NB-IoT, qui sont ac­tuel­le­ment dé­ployées dans le monde avec plus de 25 mil­lions d’ap­pa­reils. La tech­no­lo­gie 2G, 3G et 4G était de­puis long­temps la seule op­tion pour la connec­ti­vi­té des pé­ri­phé­riques dis­tants. Au fur et à me­sure que LPWA et la 5G gagnent du ter­rain, on s’at­tend à ce que ces normes cel­lu­laires hé­ri­tées perdent du ter­rain. La 5G, en­core en dé­ve­lop­pe­ment en 2018, qui pro­met une nou­velle ère de connec­ti­vi­té grâce à sa large bande pas­sante et à sa la­tence ex­trê­me­ment faible, est dé­sor­mais pro­mue par les gou­ver­ne­ments, en par­ti­cu­lier la Chine. Aux ÉtatsU­nis, les pre­miers ré­seaux 5G pré-stan­dards four­ni­ront des ser­vices d’ac­cès fixe sans fil (FWA) aux uti­li­sa­teurs ré­si­den­tiels et aux pe­tites en­tre­prises d’ici la fin de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.