ON CRAQUE POUR… « CRASHING »

ELLE (France) - - CULTURE - PAR PAUL SIGOGNAC

Quoi de plus ir­ré­sis­tible que de pas­ser 6 épi­sodes de vingt­six mi­nutes dans un an­cien hô­pi­tal mi­teux où co­ha­bitent six « ving­te­naires » né­vro­sés, hys­té­riques et très mi­mi qui vivent dans la han­tise d’un avis d’ex­pul­sion ou de dé­mo­li­tion ? Crise du lo­ge­ment oblige, ces six-là sont gar­diens de la pro­prié­té et cen­sés veiller sur le bâ­ti­ment. « Crashing » est une sé­rie bri­tan­nique au charme fou et bor­der­line, que l’on doit à l’ir­ré­sis­tible Phoebe Wal­ler-Bridge, ac­trice ve­nue du stand-up et re­mar­quée pour sa sé­rie « Flea­bag ». La créa­trice ne s’est pas ra­tée : elle s’est ré­ser­vé le per­son­nage de Lu­lu, belle brune ro­teuse, dra­gueuse et, euh, ama­trice de « de­mi-molles », comme elle dit. Elle s’en­dort à son bu­reau de ré­cep­tion­niste, où elle vient ha­billée comme si elle était en py­ja­ma ; vo­mit dans le cur­ry de son pote, chef dans un res­tau­rant à la mode « dé­pour­vu de cou­teaux » ; ou dé­bite des maximes telles que : « On dit toutes n’im­porte quoi quand on a les seins à l’air. » Au­près d’elle, on trouve aus­si la Fran­çaise Me­lo­dy, jo­lie peintre per­chée, ar­tis­ti­que­ment et mys­té­rieu­se­ment éprise d’un pe­tit gros au moins qua­dra­gé­naire res­sem­blant à son père ! Difficile de ne pas suc­com­ber à la fra­gile ex­cen­tri­ci­té de ces « Friends » de crise, ver­sion chut­ney.

« CRASHING », Ca­nal + Sé­ries, lun­di 19 juin, 20h50.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.