Lait in­fan­tile

Esprit Bébé - - Sommaire - Jus­tine Ket­ter

Les pe­tits pots sont bien pra­tiques, utiles en dé­pla­ce­ment et évitent d’ac­cu­mu­ler la vais­selle sur­tout ! Peut-on nour­rir bé­bé ex­clu­si­ve­ment de pe­tits pots ? Voi­ci ce que vous de­vez sa­voir…

Pre­miers re­pas

Les pre­miers re­pas de bé­bé sont les plus dif­fi­ciles à faire. Ne culpa­bi­li­sez sur­tout pas si vous ra­tez les pre­mières pré­pa­ra­tions, c’est tout à fait nor­mal ! Vous au­rez de l’ex­pé­rience avec le temps et ce­la vous pren­dra moins de temps et moins d’ef­fort. De quoi se com­pose un re­pas de bé­bé qui fait sa tran­si­tion vers une ali­men­ta­tion va­riée ? Les com­po­sants es­sen­tiels sont na­tu­rel­le­ment les fruits et lé­gumes de sai­son, de pré­fé­rence de qua­li­té bio­lo­gique. L’in­tro­duc­tion des pro­téines se fait peu à peu se­lon l’âge de l’en­fant. Le pois­son est très bé­né­fique en rai­son de sa ri­chesse en iode, oli­go­élé­ment ca­pi­tal pour le

dé­ve­lop­pe­ment. Les oeufs ap­portent aus­si de bonnes pro­téines ani­males. Mais ne don­nez pas trop de pro­téines ani­males à l’en­fant (viande rouge no­tam­ment). Qui sait… peut être qu’il vou­dra être vé­gé­ta­rien plus tard?!

Quelle dif­fé­rence entre re­pas fait mai­son et re­pas in­dus­triel ?

La plu­part des ali­ments in­dus­triels contiennent, en plus des ali­ments (de base), des sub­stances qui per­mettent de conser­ver ces ali­ments. Ces conser­va­teurs ont été iden­ti­fiés comme per­tur­ba­teurs en­do­cri­niens en puis­sance. C’est au moins vrai pour la plu­part des

conser­va­teurs connus à l’heure d’au­jourd’hui. La per­tur­ba­tion de l’équi­libre en­do­cri­nien ou hor­mo­nal se fait avec d’in­fimes quan­ti­tés de conser­va­teurs, pas be­soin de grandes quan­ti­tés. Et elle fait le lit de toutes les ma­la­dies car elle fra­gi­lise le corps et ses dé­fenses im­mu­ni­taires no­tam­ment. En théo­rie, les pe­tits pots de bé­bé offrent une sé­cu­ri­té bac­té­rio­lo­gique to­tale, ne contiennent ni ad­di­tifs, ni pes­ti­cides.

Les pe­tits pots contiennent des quan­ti­tés trop éle­vées de sucre, rai­son pour la­quelle tous les bé­bés les adorent !

Il faut no­ter aus­si qu’il existe des conser­va­teurs na­tu­rels, des ex­traits de plantes, par exemple, qui per­mettent de conser­ver un ali­ment pour des pé­riodes plus ou moins longues. Il existe aus­si d’autres mé­thodes de con­ser­va­tion avec le sel, par exemple (conser­va­teur na­tu­rel), ou la déshy­dra­ta­tion, c'est-àdire en en­le­vant l’eau conte­nue dans l’ali­ment. Tout dé­pend donc de la vi­gi­lance du consom­ma­teur qui doit être sen­si­bi­li­sé à ces ques­tions et qui va choi­sir en connais­sance de cause. Il faut no­ter aus­si que les pe­tits pots contiennent des quan­ti­tés trop éle­vées de sucre, rai­son pour la­quelle tous les bé­bés les adorent ! Mais ce n’est pas du tout une bonne édu­ca­tion ali­men­taire que vous don­nez ain­si à l’en­fant.

At­ten­tion à bien choi­sir les pro­duits qui ne contiennent pas de co­lo­rants ou d’ad­di­tifs chi­miques de toutes sortes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.