Le dis­po­si­tif de sur­veillance sai­son­nière se­ra ac­ti­vé du 1er juin au 15 sep­tembre 2018 en France mé­tro­po­li­taine

Esprit Bébé - - Cahier Green -

Compte te­nu du chan­ge­ment cli­ma­tique, les phé­no­mènes mé­téo­ro­lo­giques de fortes cha­leurs s’avèrent chaque an­née de plus en plus fré­quents et in­tenses en France mé­tro­po­li­taine. A par­tir des études me­nées par San­té Pu­blique France, la mi­nistre des So­li­da­ri­tés et de la San­té a rap­pe­lé que les im­pacts sa­ni­taires ne se li­mitent pas aux ca­ni­cules mais ap­pa­raissent dès les pre­miers pics de cha­leur, no­tam­ment pour les po­pu­la­tions fra­giles (per­sonnes âgées, en­fants en bas âge, per­sonnes sans abri…). Agnès Bu­zyn a donc in­ci­té l’en­semble des ac­teurs à se pré­pa­rer à prendre des me­sures de pré­ven­tion et de pro­tec­tion des po­pu­la­tions, adap­tées et pro­por­tion­nées, dès le dé­pas­se­ment du ni­veau de vi­gi­lance jaune ca­ni­cule. Les mai­ries, en par­ti­cu­lier dans les grandes ag­glo­mé­ra­tions, ont été in­vi­tées à te­nir dès pré­sent leurs re­gistres com­mu­naux pour re­cen­ser les per­sonnes iso­lées afin que des équipes d’aide et de se­cours puissent leur ve­nir en aide en cas de fortes cha­leurs. Elles ont éga­le­ment été in­ci­tées à iden­ti­fier pré­ci­sé­ment les lieux qui pour­raient être mis à la dis­po­si­tion des plus vul­né­rables telles que les per­sonnes en si­tua­tion de pré­ca­ri­té ou sans do­mi­cile. Chaque fa­mille est ap­pe­lée à prendre soin de ses aî­nés... ma­mie et pa­pi né­ces­sitent une at­ten­tion par­ti­cu­lière en cas de forte cha­leur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.