My Na­me­tags,

des éti­quettes pour fa­ci­li­ter la vie des fa­milles

Esprit Bébé - - Shopping Special Fournitures -

Une fa­mille c’est ma­gni­fique, mais ça né­ces­site une or­ga­ni­sa­tion au quo­ti­dien. Les af­faires des en­fants qui traînent tout le temps au sé­jour ou par terre, les ba­garres pour sa­voir - à qui est ce bal­lon ou cette pe­luche-, ce n’est pas tou­jours fa­cile à vivre. On vous pro­pose une so­lu­tion pra­tique et éco­lo : les éti­quettes My Na­me­tags UNE FA­MILLE, C’EST UNE OR­GA­NI­SA­TION AU QUO­TI­DIEN !

C’est connu, quand on est une fa­mille nom­breuse, les ba­garres et les dis­putes ça fait par­tie du quo­ti­dien. Les en­fants sont dans une phase de construc­tion de leurs per­son­na­li­tés et les conflits, dif­fi­ciles à vivre par les pa­rents, sont par ailleurs le vec­teur ma­jeur de la construc­tion de la per­son­na­li­té. L’en­fant com­mence, très tôt, à iden­ti­fier ce qui lui ap­par­tient et ce qui ne lui ap­par­tient pas. Un bon­bon de plus ou de moins, don­né au pe­tit frère, et c’est les cris et les rou­lades par terre. L’adulte trouve que c’est exa­gé­ré mais il faut sa­voir que l’en­fant vit la si­tua­tion très in­ten­sé­ment. Il n’est pas en train de sur-ré­agir. Il le vit vrai­ment de ma­nière très in­tense. A la mai­son avec plu­sieurs en­fants, il est sou­vent dif­fi­cile de sa­voir à qui ap­par­tient chaque vê­te­ment ou jouet…Uti­li­ser des éti­quettes dès le plus jeune âge est une ma­nière d’ha­bi­tuer l’en­fant à se res­pon­sa­bi­li­ser, à gagner en au­to­no­mie et à ac­qué­rir les bons ré­flexes.

LES ÉTI­QUETTES MY NA­ME­TAGS SONT AP­PROU­VÉES PAR LES FA­MILLES !

Des pa­rents ont es­sayé, tes­té et ap­pré­cié les éti­quettes My Na­me­tags. Ces éti­quettes peuvent se col­ler n’im­porte où, contrai­re­ment à la plu­part des pro­duits sem­blables sur le mar­ché, ces éti­quettes au­to­col­lantes peuvent se col­ler sur les vê­te­ments, les chaus­sures, les lunch boxes, etc. Elles peuvent pas­ser à la ma­chine à la­ver, au lave-vais­selle ou dans le sté­ri­li­sa­teur à biberons. Cette ré­sis­tance et cette adap­ta­bi­li­té aux dif­fé­rents ma­té­riaux si­gni­fie que ces éti­quettes sont de haute qua­li­té. Les pa­rents n’ont donc pas be­soin d’ache­ter plu­sieurs lots, puis­qu’une éti­quette peut

UN ACHAT PAR­TI­CU­LIÈ­RE­MENT UTILE POUR LES EN­FANTS EN BAS ÂGE

Les éti­quettes My Na­me­tags sont très utiles pour les bé­bés, elles sont uti­li­sées sur les biberons ou sur les pe­luches. Un pro­duit très hy­gié­nique qui pour­rait donc aus­si être uti­li­sé sur les sucettes et les vê­te­ments, sur­tout si on a des ju­meaux à la mai­son. Ces éti­quettes re­pré­sentent éga­le­ment une so­lu­tion pour les pro­blèmes de ges­tion des af­faires des en­fants à la crèche. En ef­fet, la plu­part des pa­rents ren­contrent des pro­blèmes de ges­tion du doudou, bo­dy ou chaus­settes de leurs en­fants. Pour éviter que les af­faires de votre en­fant ne se mé­langent avec les autres, les éti­quettes My Na­me­tags peuvent être très utiles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.