Coliques : so­lu­tions pra­tiques

Esprit Bébé - - Sommaire -

Symp­tôme très fré­quent et qui concer­ne­rait 15 à 30% des nour­ris­sons, les coliques, sont la bête noire des pa­rents. Elles peuvent du­rer une heure, et les cris de l’en­fant, sur­tout s’ils sont in­com­pris par le parent, de­viennent très an­gois­sants. Voi­ci des in­for­ma­tions clés pour com­prendre et sur­tout des so­lu­tions pra­tiques.

QU’EST-CE QUE LES COLIQUES ?

On pense que les coliques sont liées à la ma­tu­ra­tion du sys­tème di­ges­tif de bé­bé. Les gaz ou l'in­to­lé­rance aux pro­téines de lait de vache peuvent ag­gra­ver les symp­tômes. Elles sont fré­quentes chez le nour­ris­son de quelques jours à 6 mois, et touchent en­vi­ron 1 en­fant sur 10. Ces crises ont lieu par­fois quelques mi­nutes par jour, et par­fois jus­qu’à 2 heures par jour. Cer­tains pa­rents rap­portent qu’elles sur­viennent aux mêmes mo­ments de la jour­née, sou­vent en fin d’après-mi­di ou en soi­rée. Elles sont alors as­so­ciées aux dif­fi­cul­tés d’en­dor­mis­se­ment de l’en­fant. Dans tous les cas, elles se tra­duisent par des crises de pleurs in­tenses et d’agi­ta­tion in­ex­pli­quée. Bé­bé de­vient tout rouge, son vi­sage est cris­pé, ses poings ser­rés et il re­plie ses cuisses sur son ventre qui est tout dur et plein d’air. Soyez pa­tient, les coliques s’ar­rêtent entre le 4ème et le 5ème mois de vie.

LES BÉ­BÉS ALLAITÉS AU SEIN SONT-ILS ÉPAR­GNÉS ?

On pense que les coliques sont sur­tout dues à l’air ab­sor­bé par l’en­fant en pre­nant le bi­be­ron. Mais les mé­de­cins pensent qu’elles ap­pa­raissent aus­si bien chez les bé­bés nour­ris au sein qu’aux biberons. L’es­sen­tiel est donc de prendre la bonne po­si­tion, pour al­lai­ter au sein ou don­ner le bi­be­ron, afin de di­mi­nuer la quan­ti­té d’air qui passe dans la bouche de l’en­fant. Jus­te­ment, voi­ci les deux règles d’or à ob­ser­ver pour pré­ve­nir les coliques.

LES RÈGLES D’OR AN­TI-COLIQUES

Pour pré­ve­nir l’ap­pa­ri­tion des coliques vous de­vez ob­ser­ver deux règles d’or : Une bonne po­si­tion : Pour éviter de faire ren­trer de l’air dans son es­to­mac, pla­cez votre en­fant à la ver­ti­cale pour le nour­rir, c’est la pre­mière règle d’or à ob­ser­ver. Si vous adop­tez la bonne po­si­tion vous pou­vez di­mi­nuer l’ap­pa­ri­tion des coliques de plus de 50%. Lui faire faire son rot : C’est une obli­ga­tion, après chaque té­tée, il faut ab­so­lu­ment at­tendre que bé­bé fasse son rot. Pre­nez-le contre vous et ta­po­tez lé­gè­re­ment le dos jus­qu’à ce que l’air res­sorte.

SO­LU­TIONS PRA­TIQUES

Le mas­sage du ventre C’est in­con­tes­ta­ble­ment le re­mède miracle an­ti-co­lique. Bé­bé est éga­le­ment ras­su­ré par la cha­leur des mains de ma­man ou pa­pa. Il suf­fit de mé­lan­ger à de l’huile d’amande douce une goutte (ou deux) d’huile es­sen­tielle de ca­mo­mille, huile es­sen­tielle de la­vande as­pic, ou en­core celle de ba­si­lic. Elles sont très ef­fi­caces pour éli­mi­ner les gaz. L’in­fu­sion au fe­nouil C’est le re­mède de grand-mère qui est conseillé à tous les pa­rents. Ne sous-es­ti­mez pas son ef­fi­ca­ci­té. Le fe­nouil est une plante très douce pour le sys­tème di­ges­tif de l’en­fant, très ef­fi­cace en même temps pour apai­ser la dou­leur. La ba­lade Si après le mas­sage et l’in­fu­sion bé­bé pleure tou­jours, es­sayez de le prendre dans vos bras ou en écharpe de por­tage, et ba­la­dez-vous ou va­quez à vos oc­cu­pa­tions quo­ti­diennes. Il faut sa­voir que l’en­fant est vite ras­su­ré par la proxi­mi­té phy­sique et les bat­te­ments du coeur de sa mère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.