Ses pre­miers jours à la crèche

à la crèche

Esprit Bébé - - Sommaire -

Les pre­miers jours de votre en­fant à la crèche sont sou­vent dé­li­cats à vivre. Le confier à d'autres bras est une grande étape pour lui, comme pour vous. Il faut donc l’y pré­pa­rer en dou­ceur. Voi­ci quelques conseils pour ai­der votre en­fant à s'adap­ter au cours de ses pre­miers jours à la crèche.

LA CRÈCHE : VOTRE BON PLAN

Vous al­lez re­prendre votre tra­vail et vous avez réus­si à avoir une place en crèche pour votre bé­bé. Cette pre­mière sé­pa­ra­tion est une étape im­por­tante pour vous deux. C'est le mo­ment où vous al­lez pou­voir re­dé­mar­rer votre car­rière, et où bé­bé se fa­mi­lia­ri­se­ra avec le monde qui l'en­toure et ap­pren­dra à se so­cia­li­ser. Pas d’in­quié­tude, ce chan­ge­ment de vie se pas­se­ra au mieux. En ef­fet, la crèche a sur­tout comme avan­tage d'of­frir des condi­tions sti­mu­lantes pour la so­cia­li­sa­tion des en­fants. La ren­trée en ma­ter­nelle se fe­ra fa­cile- ment si votre en­fant re­trouve ses co­pains, connaît les re­pas de can­tine, et sait qu’il vous re­trou­ve­ra en fin de jour­née. Autres avan­tages, la sé­cu­ri­té et l'hy­giène sont par­faites, des lo­caux par­fai­te­ment adap­tés obéis­sant à des normes strictes, la com­pé­tence dans les do­maines édu­ca­tif et psy­cho­lo­gique du per­son­nel qua­li­fié est ex­cel­lente, des in­ter­ve­nants plu­ri­dis­ci­pli­naires (édu­ca­teur, pé­diatre, psy­cho­logue), la sur­veillance est ri­gou­reuse, l’hy­giène très im­por­tante, et la nour­ri­ture choi­sie avec soin.

LA PÉ­RIODE D’ADAP­TA­TION : COM­MENT ÇA MARCHE ?

Il faut pen­ser à une adap­ta­tion pro­gres­sive pour per­mettre aux pa­rents, en­fants et pro­fes­sion­nels de mieux se connaître et d’ins­tau­rer une confiance mu­tuelle afin de fa­ci­li­ter la sé­pa­ra­tion. Chaque en­fant se sé­pare, à son rythme et à sa ma­nière. Il est im­por­tant d’ap­prendre à connaître l’en­fant afin de ré­pondre au mieux à ses be­soins. Voi­ci com­ment se dé­roule gé­né­ra­le­ment l'adap­ta­tion : Lais­sez le temps à votre bé­bé de s’adap­ter et ne l’aban­don­nez pas toute une jour­née dès la pre­mière fois. Il faut que l’en­fant vive plei­ne­ment son in­ser­tion à la crèche. Une pé­riode de deux se­maines mi­ni­mum est né­ces­saire pour qu’il s’ha­bi­tue en dou­ceur. Pre­mier jour : prise de contact. Vous res­tez avec votre bé­bé et vi­si­tez avec lui la crèche, pre­nez connais­sance de son fonc­tion­ne­ment, ren­con­trez la per­sonne ré­fé­rente et dis­cu­tez avec elle des ha­bi­tudes de vie de votre bé­bé. Deuxième jour : Vous res­tez en­core avec votre bé­bé, le temps qu’il s’ha­bi­tue à son ré­fé­rent, aux nou­veaux lieux, aux autres en­fants. S’il semble prêt, vous pour­rez le lais­ser pen­dant un quart d’heure. Troi­sième jour : Cette fois-ci, sé­pa­ra­tion de deux heures. Vous ré­ap­pa­rais­sez pour le dé­jeu­ner, mais vous ne man­gez pas en­semble : votre tout­pe­tit prend son dé­jeu­ner avec les autres en­fants, le per­son­nel et vous. Qua­trième jour : Le temps de sé­pa­ra­tion se­ra aug­men­té de 2 heures (sui­vant la to­lé­rance de l’en­fant). Le ré­fé­rent don­ne­ra le re­pas à l’en­fant et vous pour­rez ve­nir le cher­cher juste après. Cin­quième jour : L’en­fant ar­ri­ve­ra en cours de ma­ti­née et pren­dra son re­pas sur le lieu d'ac­cueil (si les autres jours se sont bien pas­sés). Il pour­ra éga­le­ment faire la sieste. Vous vien­drez le cher­cher vers 14h-15h. Deuxième se­maine : vous al­lon­ge­rez pro­gres­si­ve­ment la du­rée de pré­sence de bé­bé à la crèche, jus­qu'à at­teindre le temps sou­hai­té. Après sa pé­riode d’adap­ta­tion, l’en­fant se­ra prêt à re­joindre son groupe d’âge pour par­ti­ci­per au quo­ti­dien de la crèche, en toute sé­ré­ni­té et confiance.

QUELQUES CONSEILS POUR RÉUS­SIR L’ADAP­TA­TION DE BÉ­BÉ À LA CRÈCHE

Pour ne pas avoir à brus­quer votre bé­bé, pen- sez à com­men­cer l’adap­ta­tion plu­sieurs se­maines avant la date pré­vue pour votre re­tour au tra­vail. An­ti­ci­pez la sé­pa­ra­tion et l’en­trée en crèche en confiant bé­bé aux grands-pa­rents ou à des amis proches que l'en­fant connaît. De cette fa­çon bé­bé pour­ra s’ha­bi­tuer à la pré­sence de per­sonnes autres que pa­pa et ma­man. In­utile ce­pen­dant de mettre votre en­fant au cou­rant trop long­temps à l'avance. Il risque de s'in­quié­ter à force de vous en­tendre lui ré­pé­ter pen­dant des se­maines que vous al­lez le quit­ter. Lors du pre­mier ren­dez-vous, n’hé­si­tez sur­tout pas à po­ser des ques­tions aux pro­fes­sion­nels ou à leur faire part de vos in­quié­tudes : ce­la vous per­met­tra de par­tir l’es­prit tran­quille. Par­lez avec son ré­fé­rent des ha­bi­tudes de votre en­fant : les jeux qui l’in­té­ressent, ce qu’il aime man­ger, ses ha­bi­tudes de som­meil, etc. Il pour­ra ain­si mieux s’en oc­cu­per. Même si votre en­fant est tout-jeune, n'hé­si­tez pas à dis­cu­ter avec lui de son en­trée en crèche. In­sis­tez sur le fait que la sé­pa­ra­tion est tem­po­raire, que vous l’ai­mez tou­jours au­tant même si vous n’êtes pas près de lui, et que vous al­lez le cher­cher tous les soirs. Pen­sez à lui lais­ser un ob­jet, doudou ou pe­luche, si pos­sible im­pré­gné (s) de votre odeur. Ce­la le ras­su­re­ra et crée­ra un lien avec la mai­son. Choi­sis­sez le mo­ment où il s’amuse pour vous ab­sen­ter, afin qu’il se sente moins «aban­don­né » dans un en­droit nou­veau avec des en­fants qu’il ne connaît pas. Au mo­ment de le lais­ser, dites-lui «au re­voir», où vous al­lez et quand vous re­vien­drez le cher­cher. Même s’il pleure les pre­mières fois, soyez forte : il se cal­me­ra pro­ba­ble­ment quand vous au­rez dis­pa­rue. Evi­tez de re­ve­nir après avoir dit «au-re­voir» à bé­bé. Si­non il risque de pas­ser la jour­née der­rière la porte à at­tendre que vous re­ve­niez en­core. Même si vous sen­tez vos yeux pi­quer et les larmes poin­ter, ne lais­sez pas votre tris­tesse vous sub­mer­ger. Vous pou­vez lais­ser cou­ler quelques larmes pour vous sou­la­ger, mais il faut sur­tout dé­dra­ma­ti­ser. Le mo­ment de l'au re­voir doit être se­rein, bé­bé ne doit pas voir sa ma­man triste. Gâ­tez-le au re­tour. Du mo­ment que votre bé­bé passe toute sa jour­née loin de vous, il va fal­loir faire un ef­fort le soir pour lui ac­cor­der da­van­tage d’at­ten­tion. Cou­vrez-le d’amour et de bi­sous. Une psy­cho­logue peut éga­le­ment in­ter­ve­nir dans le cadre de la crèche. N'hé­si­tez pas à la sol­li­ci­ter si l'adap­ta­tion se passe mal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.