La vi­sion de... Al­bert Rit­ze­tha­ler

Esprit Veggie - - Tentations De Saison -

Au­teur du rap­port « les cir­cuits courts de dis­tri­bu­tion de pro­duits ali­men­taires » pu­blié par le CESE.

D’ici à 30 ans, com­ment pen­sez-vous que les cir­cuits ali­men­taires vont-ils évo­luer?

IL Y A 30 OU 40 ANS, ON IMA­GI­NAIT DES RE­PAS « PI­LULES NUTRITIVES » POUR NOTRE ÉPOQUE. C’EST DIRE SI LES PRÉ­DIC­TIONS SONT HASARDEUSES! IL EXISTE CE­PEN­DANT PLU­SIEURS SCÉ­NA­RIOS POS­SIBLES, QUI SONT DI­REC­TE­MENT LIÉS AUX ÉQUI­LIBRES ENTRE LE LO­CAL ET LE MONDIAL,

LA PLACE DE LA TECH­NO­LO­GIE, LES PRO­GRÈS DE LA MÉ­DE­CINE, LE NI­VEAU ÉCO­NO­MIQUE ET SO­CIAL, LA JUS­TICE ET L’ÉQUI­TÉ SUR LA PLA­NÈTE... UN DES SCÉ­NA­RIOS POS­SIBLES EST CE­LUI DE L’IN­DI­VI­DUA­LI­SA­TION OU INDIVIDUATION DE L’ALI­MEN­TA­TION, DE PROXI­MI­TÉ, ADAP­TÉE À CHA­CUNE, FA­CI­LI­TÉE PAR LA TECH­NO­LO­GIE DES OB­JETS CONNEC­TÉS, ET PAR UNE SAN­TÉ PRÉ­DIC­TIVE. MAIS CE­LA SUP­POSE UN NOU­VEL ÉQUI­LIBRE ÉCO­NO­MIQUE ET SO­CIAL

QUI NE PEUT EXIS­TER SI UNE PAR­TIE DE LA PLA­NÈTE SUR­VIT POUR AS­SU­RER LA QUA­LI­TÉ NUTRITIONNELLE DES PRO­DUITS CONSOM­MÉS PAR LES PLUS RICHES. SANS ÉTHIQUE SUR L’ÉTI­QUETTE NI RES­PON­SA­BI­LI­TÉ EN­VI­RON­NE­MEN­TALE ET SO­CIALE DES AC­TEURS DES CIR­CUITS ALI­MEN­TAIRES, DONC AUS­SI DES CONSOM­MA­TEURS, LES SCÉ­NA­RIOS LES PLUS SOMBRES SONT MAL­HEU­REU­SE­MENT POS­SIBLES. L’AVIS DU CESE, IS­SU DU CONSEN­SUS ENTRE LES AC­TEURS ÉCO­NO­MIQUES, SO­CIAUX ET EN­VI­RON­NE­MEN­TAUX DE LA SO­CIÉ­TÉ CI­VILE OR­GA­NI­SÉE, CONCLUT SUR L’IM­POR­TANCE DE LA VA­LEUR DES PRO­DUITS, QUI NE DOIT PLUS SE CONFONDRE AVEC LE PRIX. EN 2047, JE DOUTE QUE CET EN­JEU SOIT DÉ­PAS­SÉ.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.