la pra­tique

Esprit Yoga HS - - MÉDITATION -

Res­pi­rez avant de man­ger. Sou­vent, nous pas­sons à table sans même pas prendre le temps de faire une pe­tite pause de dé­com­pres­sion. En res­pi­rant, nous créons un mo­ment de pause qui per­met une tran­si­tion plus calme vers le re­pas. Avant d’at­ta­quer la nour­ri­ture, re­cen­trez-vous, en fer­mant les yeux, et res­pi­rez plu­sieurs fois pro­fon­dé­ment, en vous concen­trant sur votre ventre qui se contracte et se di­late.

Écou­tez votre corps. Après la res­pi­ra­tion, prenez conscience de la sen­sa­tion de faim dans votre ventre. Sur une échelle de 1 (pas faim du tout) à 10 (très très faim), de­man­dez­vous : « à quel point ai-je faim? ». Quelles sen­sa­tions phy­siques vous le sug­gèrent : vide dans l’es­to­mac ? Tête qui tourne ? Ab­sence d’en­vie de man­ger ? Gar­gouillis ? Es­sayez de ne pas pen­ser ni au der­nier mo­ment où vous avez man­gé ni à l’heure qu’il est. Écou­tez juste votre corps, pas vos pen­sées.

Man­gez se­lon votre faim. Main­te­nant que vous êtes en connexion avec votre corps, vous pou­vez choi­sir en conscience quelle nour­ri­ture man­ger et en quelle quan­ti­té. Cette simple pra­tique peut vous ai­der à mieux en­tendre vos be­soins réels.

Man­gez en paix. À votre pro­chain re­pas, ra­len­tis­sez votre rythme et prenez le temps de res­pi­rer pro­fon­dé­ment entre chaque bou­chée. Il est im­pos­sible d’ap­pré­cier la nour­ri­ture et de bien digérer si vous n’êtes pas dé­ten­du.

Si vous ne l’ai­mez pas, ne le man­gez pas. Consom­mez les trois pre­mières bou­chées d’un ali­ment. Res­sen­tez avec at­ten­tion les goûts, les arômes et les tex­tures. Choi­sis­sez vos ali­ments sur la base du plai­sir qu’ils vous ap­portent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.