Une bulle d’air pour les ados

Une fois par se­maine, l’ate­lier de des­sin ani­mé par Pa­trick Sa­rah per­met aux ados suivis par la Pro­tec­tion Ju­di­ciaire de la Jeu­nesse de s’ex­pri­mer en toute li­ber­té.

Eure Infos - - Evreux -

Ini­tia­le­ment ima­gi­né pour les éco­liers, l’ate­lier His­toire de Fa­mille a fi­na­le­ment don­né lieu à un par­te­na­riat in­at­ten­du entre l’As­so­cia­tion des Jeunes de la Ma­de­leine et la Pro­tec­tion Ju­di­ciaire de la Jeu­nesse (PJJ). De­puis un an, à rai­son d’un après-mi­di par se­maine, plu­sieurs jeunes du foyer Isam­bard re­joignent Pa­trick Sa­rah dans les lo­caux de l’as­so­cia­tion pour lais­ser al­ler leurs crayons au gré de leurs en­vies. Et ça marche. Au-de­là des oeuvres ex­po­sées cette se­maine à l’AJM, les ré­sul­tats sur les jeunes sont pro­bants.

Les jeunes âgés de 13 ou 14 ans, ré­par­tis en groupes de trois maxi­mum, ont la pos­si­bi­li­té de s’ex­pri­mer à tra­vers l’art « plus li­bre­ment que dans le cadre très ré­gle­men­té de la PJJ, afin de faire res­sor­tir ce qu’ils ont au fond. Par­fois, le ton se fait plus dur, plus violent. Ce­la dé­pend sur­tout des jeunes », ex­plique Pa­trick Sa­rah, de l’AJM, ini­tia­teur de ce pro­jet aux cô­tés de Cy­rille Braun de la PJJ.

Dé­jà quatre ses­sions

Bulles d’air dans la vie d’ados en rup­ture fa­mi­liale, les ate­liers se sont suc­cé­dé. Cette qua­trième ses­sion, ba­sée sur la li­ber­té d’ex­pres­sion et ca­drée de fa­çon souple, « n’a pas eu à su­bir de troubles autres que ceux de la vie cou­rante de jeunes ar­ra­chés à leur contexte en­vi­ron­ne­men­tal

dé­taille Pa­trick Sa­rah sans pou­voir en dire plus.

« Les ate­liers sont des ré­vé­la­teurs d’am­biance, mais son ani­ma­teur à une obli­ga­tion de ré­serve. Il ne di­vulgue pas obli­ga­toi­re­ment ses dé­duc­tions ». Et sans ju­ger ses élèves. C’est le prin­cipe de base de ces ate­liers. « Au cours de cette ses­sion, la per­son­na­li­té po­li­cée des jeunes n’a pas per­mis de la faire abou­tir à son plein ren­de­ment. Le temps pas­sé en­semble étant moins grand, quoique conforme à l’usage pour de telles ac­tions, la por­tée des ate­liers fut moindre », re­grette l’ani­ma­teur. L’In­see ef­fec­tue, jus­qu’au 29 avril, une en­quête sur le thème du cadre de vie et la sé­cu­ri­té. Quelques mé­nages se­ront sol­li­ci­tés. Un en­quê­teur de l’In­see, char­gé de les in­ter­ro­ger, pren­dra contact avec cer­tains d’entre eux. Il se­ra mu­ni d’une carte of­fi­cielle l’ac­cré­di­tant. Les ré­ponses four­nies lors des en­tre­tiens res­te­ront ano­nymes et confi­den­tielles, comme la loi en fait la plus stricte obli­ga­tion. Elles ser­vi­ront uni­que­ment à l’éta­blis­se­ment de sta­tis­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.