Le pe­tit monde d’An­gèle

Un in­dé­fec­tible sou­rire illu­mine son vi­sage. La pé­tillante An­gèle Ri­gui­del éclaire les murs du Pe­tit sa­lon de la Mai­son des arts d’Evreux jus­qu’au 31 mars de ses sculp­tures lu­mi­neuses.

Eure Infos - - La Une - So­phie B.

« L’ins­pi­ra­tion vient de l’ob­jet » « L’Abor­dage m’a beau­coup ap­por­té »

Son truc, c’est le dé­tour­ne­ment d’ob­jets. Chez elle, à cô­té d’Evreux, elle en­tasse tout ce qui pour­rait, un jour, ser­vir son art au gré de ses en­vies. Lots de verres, va­lises en cuir, pas­soires, ar­ro­soirs, moules à gâ­teaux, jouets d’en­fants, coupes spor­tives… Et des am­poules, plein d’am­poules, puisque c’est bien la lu­mière qui guide son tra­vail.

Tous ses ob­jets dé­lais­sés, gla­nés lors de ses vi­sites dans les bric à brac, les bra­de­ries ou les déchetteries du coin, An­gèle Ri­gui­del leur re­donne une nou­velle vie. En les as­sem­blant, les sou­dant, les ri­ve­tant. Naissent alors des lampes aux al­lures de pe­tit ro­bot, de dan­seuse, d’ani­mal ou de ta­bleaux.

De­puis deux ans, elle anime même des ate­liers de Bri­co­cy­clage à la MJC Bel-Ebat d’Evreux où elle dis­pense ses pré­cieux conseils à des di­zaines d’adeptes de la ré­cup’. L’oc­ca­sion d’im­mer­ger les sta­giaires dans son uni­vers et de les in­vi­ter à créer des lu­mi­naires avec de vieilles théières ou de 45 tours, voire de boîtes pu­bli­ci­taires vin­tage.

« L’ins­pi­ra­tion vient avec l’ob­jet. Je n’ima­gine ja­mais l’oeuvre fi­nie. Je choi­sis un élé­ment qui va en ap­pe­ler un autre puis un autre et, à la fin, je dé­couvre moi aus­si l’ou­vrage ter­mi­né ». De tous ces ob­jets as­sem­blés les uns aux autres, naît un nou­vel ob­jet, prêt pour une nou­velle vie.

Le pre­mier coup de pouce, c’est « Ch­ris­tian Go­bert, de Conches-en-Ouche, qui me l’a don­né en me lais­sant carte blanche à la Mai­son des arts. J’étais alors très im­pres­sion­née et j’avais peu d’oeuvres à pré­sen­ter, mais je l’ai fait et ça m’a beau­coup ap­por­té ». C’était en 2003. De­puis, An­gèle Ri­gui­del choi­sit ses sor­ties, « je pri­vi­lé­gie les ex­po­si­tions aux­quelles je prends plai­sir à par­ti­ci­per ». No­tam­ment le sa­lon Mai­son et Ob­jet ré­ser­vé aux pro­fes­sion­nels de l’art de vivre qui vient de se clô­tu­rer à Ville­pinte et au­quel elle par­ti­cipe de­puis plu­sieurs an­nées. Mais son lu­mi­neux tra­vail est éga­le­ment très ap­pré­cié des ga­le­ries pa­ri­siennes et des ma­ga­zines spé­cia­li­sés dans la dé­co­ra­tion. Des pièces de son cru sont ain­si ins­tal­lées au concept store L’Em­preinte (dans le IIIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris), à la ga­le­rie-mu­sée-sa­lon de thé L’Art en Mou­ve­ment de Nice et à la ga­le­rie d’art La Quin­caille­rie de Veules-les-Roses.

D’un monde à l’autre, les oeuvres d’An­gèle ont éga­le­ment tapé dans l’oeil des pro­fes­sion­nels de la culture et des mu­siques ac­tuelles, du Rock dans tous ses États au Te­tris en pas­sant par le 106.

Pen­dant plus de dix ans, elle s’était en ef­fet em­pa­ré de l’Es­pace VIP du Rock dans tous ses États à la de­mande du di­rec­teur de l’époque JeanCh­ris­tophe Aplin­court. Dé­co­rant au pas­sage le Club de la salle om­ni­sports… qu’elle a dû vi­der à re­gret il y a quelques se­maines, « un crève-coeur ». « Cer­taines pièces pré­sentes sur cette ex­po­si­tion ont d’ailleurs été créées pour la der­nière édi­tion du fes­ti­val Le Rock dans tous ses États. Une fa­çon de rendre hom­mage à l’es­pace que m’a ac­cor­dé l’Abor­dage au fil des ans. La li­ber­té que l’as­so­cia­tion m’a don­née m’a per­mis de tra­vailler avec am­pleur, ce­la a été dé­ter­mi­nant dans ma fa­çon de tra­vailler ». Une sa­crée page se tourne donc, mais ce­la n’em­pêche pas la plas­ti­cienne d’al­ler de l’avant, de mul­ti­plier les col­la­bo­ra­tions à Evreux, tan­tôt à la MJC, ici à la Mai­son des arts, bien­tôt avec la mé­dia­thèque. « Cet été, nous de­vrions re­pro­gram­mer des ate­liers pen­dant le Vil­lage du sport ».

Et l’en­vie, de plus en plus, « de ré­pondre à des ap­pels à pro­jets ». Comme ce bou­quet de fleurs-cou­verts, mis en va­leur dans l’une des cases de son mur d’ex­po­si­tion à la mai­son des arts, « une oeuvre à part », « fruit d’un ap­pel à pro­jets ». « J’aime bien, ce­la me donne l’op­por­tu­ni­té de sor­tir de ma zone de confort, de pen­ser d’autres ob­jets ».

Et de pou­voir pré­sen­ter des oeuvres dif­fé­rentes pour ces fu­tures ex­po­si­tions : au Mu­sée de la vie ro­man­tique à Pa­ris pour une « Ex­po­si­tion à fleur d’ate­liers » du 25 avril au 8 oc­tobre ; au sa­lon « De l’art en ce jar­din » de Longueville-sur-Scie (76) les 23, 24 et 25 juin ; et au « tra­di­tion­nel » fes­ti­val Art et Dé­chi­rure de Rouen, du 8 au 19 no­vembre. ■PRA­TIQUE Vo­lume/ins­tal­la­tion : ex­po­si­tion d’An­gèle Ri­gui­del vi­sible jus­qu’au ven­dre­di 31 mars au Pe­tit sa­lon de la Mai­son des arts. Ex­po­si­tion ou­verte du lun­di au ven­dre­di 10 h 00-12 h 00 et 14 h 00-17 h 00. En­trée libre. Tél. : 02 32 78 85 40.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.