Jean-Louis De­bré chez Ar­dis­son

Eure Infos - - News -

Avant d’es­suyer l’ar­gu­men­taire ul­tra roya­liste d’un Thier­ry Ar­dis­son dé­chaî­né sa­me­di soir, l’an­cien maire d’Evreux Jean-Louis De­bré - ve­nu vendre son Dic­tion­naire amou­reux de la Ré­pu­blique (Plon) - a pu adres­ser quelques mes­sages dans l’émis­sion Sa­lut les ter­riens (C8). Alors que Thier­ry Ar­dis­son lui de­man­dait s’il se sou­ve­nait avoir croi­sé Pe­ne­lope Fillon : « A mon âge, je n’ai plus la mé­moire des gens que je ne vois pas », ré­pon­dra l’an­cien Pré­sident de l’As­sem­blée na­tio­nale (2002/2007), d’un sou­rire ma­li­cieux. Et pré­ci­se­ra, dans une se­conde lame, qu’il ne « se sou­vient pas de tous les 577 col­la­bo­ra­teurs de dé­pu­tés, sur­tout ceux qui ne viennent pas ! » Plus loin, il jus­ti­fie­ra sa li­ber­té de ton : « Si on réus­sit, dans tous les mé­tiers, c’est parce qu’à un mo­ment on est in­dis­ci­pli­né, on fait en­tendre une pe­tite voix dif­fé­rente ». Jus­qu’à cer­taines li­mites, quand - par exemple - Ar­dis­son lui de­man­de­ra : « Com­ment va Chi­rac ? Mieux que Fillon ? - Je ne ré­ponds pas à cette ques­tion », di­ra De­bré. Plus tôt, il avait pré­ci­sé : « J’ai de vieux ré­flexes de po­li­tique ; ne ja­mais ré­pondre aux ques­tions qui te gênent. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.