Pa­ra­chu­tages…

Eure Infos - - Faits Divers -

Il était près de 21 heures, le soir du 22 avril 2015 lorsque les po­li­ciers d’Évreux re­mar­quèrent le ma­nège de­ve­nu tra­di­tion­nel des lan­ceurs de mis­siles aux abords de la mai­son d’ar­rêt, en l’oc­cur­rence, il s’agis­sait de bou­teilles d’al­cool pa­ra­chu­tées. Les in­di­vi­dus furent in­ter­rom­pus dans leurs ma­noeuvres et sur place, il ne res­tait qu’une femme (et sa fille de treize ans !) qui les avait ac­com­pa­gnées, de Ver­non, « sans sa­voir ce qu’ils al­laient faire » à Évreux. Ch­ris­telle Rou­by (45 ans) se dé­fend d’être « com­plice » de ce dé­lit de « re­mise d’ob­jet ir­ré­gu­lier : Je n’ai rien vu. Je tri­po­tais mon poste en at­ten­dant leur re­tour… ».

Me Émi­lie Haus­se­tête l’a dit « un peu naïve » et n’ayant pas com­pris le but de la ma­noeuvre. Elle igno­rait aus­si le pas­sé de ces gens-là, alors qu’elle est bien in­sé­rée.

La peine de­man­dée est pro­non­cée : 25 € d’amende.

Sa fille qui avait as­sis­té à l’opé­ra­tion se trouve aus­si té­moin du ju­ge­ment, à l’éton­ne­ment des juges. « Parce que je ne veux pas la lais­ser seule chez moi… », a ré­pon­du la condam­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.