« Evreux An­née Zé­ro », les té­moi­gnages ex­po­sés

Eure Infos - - Loisirs -

L’ex­po­si­tion « Évreux, an­née zé­ro », pré­sen­tée au mu­sée d’Evreux, jus­qu’au 23 avril 2017, est l’abou­tis­se­ment d’une cam­pagne de col­lecte de té­moi­gnages au­près de la po­pu­la­tion d’Évreux.

Comme bien d’autres villes de Nor­man­die et du nord de la France, Évreux fut sé­vè­re­ment tou­chée par les bom­bar­de­ments de la Se­conde Guerre mon­diale. Ils eurent lieu les 9 et 10 juin 1940, lors de l’at­taque al­le­mande, puis à l’été 1944 par les forces de li­bé­ra­tion amé­ri­caines. Ayant fait au to­tal cinq cents morts, ces bom­bar­de­ments ont frap­pé le centre-ville dont huit cents édi­fices furent dé­truits, soit un quart des ha­bi­ta­tions. Dans le même temps, quelques hauts lieux du pa­tri­moine se trou­vèrent épar­gnés : tour de l’Hor­loge, ca­thé­drale, pa­lais épis­co­pal et l’Hô­tel de Ville ont été pré­ser­vés des des­truc­tions, comme l’église Saint-Tau­rin. Le rem­part gal­lo-ro­main était pour sa part ex­hu­mé par les bombes.

« Évreux, an­née zé­ro » est l’abou­tis­se­ment d’une cam­pagne de col­lecte de té­moi­gnages au­près de la po­pu­la­tion d’Évreux. Le mu­sée d’Evreux a sui­vi les che­mins de la mé­moire et de l’ima­gi­naire de per­sonnes, toutes très jeunes du­rant la Se­conde Guerre. « Nous avons fait moisson d’im­pres­sions, d’anec­dotes, de sou­ve­nirs d’au­tant plus sin­gu­liers que pas­sés au filtre d’une vie dé­rou­lée de­puis lors », ex­plique Florence Ca­la­meLe­vert, conser­va­teur du pa­tri­moine et di­rec­trice du mu­sée et com­mis­saire de l’ex­po­si­tion. « Une pa­role unique, fra­gile et pré­cieuse : celle de femmes et d’hommes vic­times du pro­fond trau­ma­tisme de la table rase, de­ve­nus en­suite ac­teurs du relèvement de leur ville. »

De 1939 à 1966

L’ex­po­si­tion couvre une pé­riode qui s’étend de 1939 à 1966, et aborde de nom­breuses thé­ma­tiques : des­truc­tion, vie quo­ti­dienne sous l’Oc­cu­pa­tion, Ré­sis­tance, Li­bé­ra­tion, Re­cons­truc­tion, ur­ba­nisme et ar­chi­tec­ture mo­derne, pré­sence amé­ri­caine, pho­to­gra­phie et ar­chéo­lo­gie du contem­po­rain. Au sein du par­cours de l’ex­po­si­tion, la pa­role des té­moins co­ha­bite avec des ob­jets em­por­tés du­rant l’exode, avec d’autres re­ti­rés des dé­combres de 40 et de 44 et pré­cieu­se­ment gar­dés de­puis lors, avec des pho­to­gra­phies fa­mi­liales, avec la do­cu­men­ta­tion pro­duite par le mi­nis­tère de la Re­cons­truc­tion mon­trant jour après jour les im­meubles émer­geant des champs de ruines, avec les belles images de Ber­nard Cu­ré, pho­to­graphe lo­cal, va­lo­ri­sant une ar­chi­tec­ture nou­velle.

Des ob­jets en pro­ve­nance de l’ex-base mi­li­taire amé­ri­caine, ain­si que du mo­bi­lier de­si­gn des 50’s, in­carnent l’avè­ne­ment d’une so­cié­té nou­velle. Et puis fi­gurent aus­si des oeuvres d’art, Otage de Jean Fau­trier et T. 1963. U. 18 de Hans Har­tung, té­moi­gnant des che­mins de l’abs­trac­tion pris après-guerre par une « grande pein­ture » qui n’avait d’autre choix que de se ré­in­ven­ter, de re­par­tir à zé­ro. Le tout or­ches­tré par un ar­tiste plas­ti­cien et poète, Sa­muel Bu­ck­man, au­teur d’oeuvres in­édites spé­cia­le­ment créées pour l’ex­po­si­tion, ain­si que de sa mise en scène…

Vi­sites par Anne Mu­lot-Ri­couard, res­pon­sable du Ser­vice des pu­blics di­manche 5 mars et 2 avril à 15 heures. Gra­tuit. En­trée libre.

Vi­site en fa­mille par Ma­ga­li Le Sé­guillon, mé­dia­trice cultu­relle 18 mars à 15 heures (à par­tir de 7 ans). Gra­tuit. En­trée libre.

Ate­liers pour le jeune pu­blic « Des­sine-moi une ville ». Mer­cre­di 15 et 22 fé­vrier. Les ate­liers se dé­roulent de 10 h 00 à 11 h 00 pour les 3-6 ans et de 14 h 30 à 16 h 00 pour les 7-12 ans. Sur ré­ser­va­tion au 02 32 31 81 90. Gra­tuit.

Mu­sée d’Evreux, 6 rue Charles-Cor­beau, à Evreux, Tél. : 02 32 31 81 90. En­trée libre et gra­tuite. Ou­vert du mar­di au di­manche, de 10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 18 h 00.

(pho­to : Mar­cel ou Ber­nard Cu­ré).

Évreux, place du Grand Car­re­four, vue prise de la tour de l’Hor­loge, 1940

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.