CE QUE NOUS EN DI­SIONS

BMW 330D M SPORT, PRE­MIER CONTACT, MARS 2013

EVO (France) - - F30 330d/335d M Sport Bmw -

« La pre­mière im­pres­sion est réel­le­ment en­cou­ra­geante. Cette nou­velle Sé­rie 3 en im­pose et le bé­né­fice de ce vo­lume en hausse se re­trouve à l’in­té­rieur, spa­cieux, et sur le vo­lume de char­ge­ment du coffre, gé­né­reux. Une ver­sion Tou­ring se­ra pro­ba­ble­ment la meilleure voi­ture fa­mi­liale du mo­ment. Par chance, der­rière cet ap­pa­rat très consen­suel et fa­mi­lial se cache un amor­tis­se­ment ri­gou­reux, une di­rec­tion très in­ci­sive et une belle agi­li­té.

Lorsque vous bas­cu­lez sur le mode le plus agres­sif de sa trans­mis­sion, la 330d s’anime et dé­livre sa puis­sance avec une ur­gence ra­re­ment vue sur un Die­sel. En Sport Plus, elle vous laisse même tou­cher le rup­teur. Ne croyez pas qu’en mode nor­mal c’est l’ato­nie, non, elle offre beau­coup dès les plus bas ré­gimes.

BMW an­nonce plus de 1 100 km d’au­to­no­mie et une consom­ma­tion nor­ma­li­sée de 4,9 l/100 km, mais dans le monde réel comp­tez plu­tôt sur 6,3 l/100 km et 800 km d’au­to­no­mie. Rap­por­té à la per­for­mance, au raffinement et au ca­rac­tère de l’au­to, ce­la ne se­ra ja­mais per­çu comme une dé­cep­tion.

Le châs­sis n’est pas en reste. L’amor­tis­se­ment ferme cor­res­pond bien à ce­lui que l’on at­tend d’une ver­sion M Sport mais il reste tout de même as­sez souple pour qu’on ne le qua­li­fie pas de cas­sant sur les routes bos­se­lées. Les chan­ge­ments de di­rec­tion se font sans la­tence, le com­por­te­ment reste en­joué. Le frei­nage manque lé­gè­re­ment de mor­dant mal­gré une pé­dale plu­tôt dure mais les ra­len­tis­se­ments res­tent puis­sants. La di­rec­tion à la consis­tance ar­ti­fi­cielle manque de res­sen­ti mais au glo­bal, la 330d M Sport s’avère une ex­cel­lente au­to. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.