CONSEILS D’ACHAT

EVO (France) - - Les Rivales D’hier -

La pre­mière chose à vé­ri­fier lors de l’achat d’une Evo­ra est l’état de san­té de l’em­brayage. Il est fré­quent qu’il né­ces­site d’être rem­pla­cé au­tour des 65 000 km et ça de­vrait vous coû­ter pas loin de 3 000 eu­ros. Donc si vous trou­vez un exem­plaire an­non­çant un em­brayage neuf, pas d’in­quié­tude, c’est une bonne chose. Par ailleurs, il fau­dra aus­si sur­veiller que les pièces de l’ha­bi­tacle ne sont pas abî­mées voire cas­sées, et éga­le­ment l’état de la cli­ma­ti­sa­tion pour s’as­su­rer qu’elle fait en­core du froid. Les biel­lettes de la barre an­ti­rou­lis peuvent s’user à l’avant, il fau­dra donc tendre l’oreille pour dé­tec­ter tous les co­gne­ments et autres cla­que­ments du train avant. Ce­la reste tou­te­fois as­sez fa­cile à chan­ger. Les freins ré­sistent plu­tôt bien et le mo­teur se montre vrai­ment fiable. Les packs Pre­mium et Tech de­vront être re­cher­chés car ils ap­portent un plus in­dé­niable à l’evo­ra. De nos jours, les bonnes au­tos voient leur cote ex­plo­ser et du coup, tout le monde pense que sa voi­ture vaut une for­tune. Même celles qui sont en mau­vais état. Vous trou­ve­rez des Del­ta EVO 2 à plus de 100 000 eu­ros et ses EVO 1 pour la moi­tié de ce prix.

Les moins chères au­ront pro­ba­ble­ment dé­jà eu maille à par­tir avec la rouille et ce se­ra à vous de trai­ter le pro­blème. Vous ne trou­ve­rez au­cune pièce de car­ros­se­rie chez Lan­cia (qui n’existe d’ailleurs plus en France), et ce­la va donc de­man­der beau­coup de tra­vail que d’en­tre­te­nir et de re­mettre à neuf une telle au­to.

Bref, un his­to­rique com­plet et un ven­deur trans­parent de­vront être pri­vi­lé­giés, les pro­blèmes élec­triques ne sont pas rares, les tur­bos fa­ti­gués (fu­mée bleue) non plus, tan­dis que la caisse sup­porte as­sez mal de prendre de l’âge. Pru­dence, donc. Avec ce type de mo­teur, il faut être at­ten­tif avec le sys­tème de com­mande de pa­pillons d’ac­cé­lé­ra­teur. Il y en a un par banc de cy­lindres et bien qu’ils ne soient pas dif­fi­ciles à chan­ger, leur prix at­teint les 1 000 eu­ros pièce. On note quelques cas de casse mo­teur à cause de pa­liers de bielle dé­faillants mais mis à part ce­la, ce bloc reste fiable.

Les pompes à eau s’usent vite, le bruit des pales plas­tiques très présent doit être per­çu comme un signe. Les sup­ports mo­teur se dé­coupent par­fois et oc­ca­sionnent des vi­bra­tions dont la cause est sou­vent dif­fi­cile à iden­ti­fier. La boîte et l’em­brayage ne posent guère de pro­blème, mais les amor­tis­seurs pi­lo­tés op­tion­nels se fendent au ni­veau de leur at­tache in­fé­rieure ou, plus clas­si­que­ment, l’in­té­rieur de l’élé­ment s’use et s’abîme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.