BMW 118i Sport BVM6

VOI­CI UN “AU JOUR LE JOUR” UN PEU PAR­TI­CU­LIER. LOUIS EST UN HA­BI­TUÉ DE CETTE RU­BRIQUE MAIS CETTE FOIS-CI, IL A SOU­HAI­TÉ NOUS PAR­LER D’UN ROAD TRIP EF­FEC­TUÉ EN ÉCOSSE SUR LES TRACES DU PAR­COURS DES DEUX DER­NIÈRES ÉLEC­TIONS DE LA SPOR­TIVE DE L’AN­NÉE ! POUR

EVO (France) - - Au Jour Le Jour - Louis

Lost in Scot­land. Tel a été notre res­sen­ti après avoir tra­ver­sé du sud au nord et d’est en ouest les High­lands, une ré­gion qui vaut parc d’at­trac­tions pour les grands en­fants que nous sommes. Le choix de cette des­ti­na­tion s’est concré­ti­sé as­sez tard mais il s’agis­sait d’un sou­hait vieux de plu­sieurs an­nées de dé­cou­vrir cette ma­gni­fique par­tie du Royaume-uni qu’est l’écosse.

Con­cer­nant notre mon­ture, nous sou­hai­tions prendre une com­pacte dy­na­mique, fiable pour ne pas avoir à res­ter des heures à at­tendre une dé­pan­neuse sous la pluie un di­manche. Nous la vou­lions aus­si joueuse pour pou­voir idéa­le­ment tra­cer quelques vir­gules au sol sur des routes dé­sertes. En­fin, il fal­lait qu’elle soit un mi­ni­mum confor­table pour que nos lom­baires ne soient pas mises à rude épreuve du­rant ces 8 jours. Et en­fin, elle de­vait avoir un grand coffre pour pou­voir trans­por­ter conve­na­ble­ment nos ef­fets per­son­nels. Notre choix s’est por­té sur une BMW 118i Sport en boîte mé­ca­nique 6 vi­tesses pour plus de ré­ac­ti­vi­té et une connexion homme-ma­chine ac­crue ac­cen­tuée par ses sièges sport au main­tien par­fait.

Pré­sen­ta­tions faites, abor­dons le vif du su­jet. La pre­mière étape du par­cours a été de quit­ter Edim­bourg, point de dé­part du voyage, et de s’ac­cli­ma­ter à la conduite à droite. Pas fa­cile sous la pluie, de nuit et en boîte ma­nuelle. C’est ef­fec­ti­ve­ment une sen­sa­tion un peu dé­rou­tante au dé­but, mais au bout de quelques heures ce n’est plus un pro­blème et au bout de deux à trois jours, il n’y a plus au­cune gêne. Vous avez même l’étrange sen­sa­tion de ré­ap­prendre à conduire, avec les avan­tages et le plai­sir que ce­la com­porte. Il faut seule­ment bien le gar­der en tête lorsque vous chan­gez de route ou faites de­mi-tour… Je pense que le chauf­feur d’un Che­vro­let pick-up blanc s’en sou­vient en­core.

Sor­tis d’edim­bourg, nous avons com­men­cé le road-trip par la tra­ver­sée du parc na­tio­nal des Cairn­gorms pour re­joindre In­ver­ness,

l’une des prin­ci­pales villes de la ré­gion. Le tour du my­thique Loch Ness fut une étape in­con­tour­nable. Nous avons em­prun­té dans un pre­mier temps l’a82 rec­ti­ligne et sans grand in­té­rêt, puis dans un se­cond temps la B852 net­te­ment plus lu­dique, puisque faite de grandes on­du­la­tions et of­frant des pa­no­ra­mas à cou­per le souffle.

Nous avons en­suite lon­gé la côte jus­qu’au point ex­trême nord-est de l’écosse, à John O’groats, où se trouvent de nom­breux ad­mi­ra­teurs d’orques. Le cou­cher de so­leil y est ma­gni­fique si vous avez la chance d’avoir beau temps, ce qui fut notre cas. Nous avons en­suite mis le cap sur le vil­lage de Tongue en lon­geant le bord de mer en di­rec­tion de l’ouest avec des pas­sages où al­ternent fa­laises et plages de sable blanc. Nous vous conseillons en­suite de prendre l’a836 qui sillonne entre lacs et mon­tagnes jus­qu’à Alt­na­har­ra pour at­teindre une plaine iso­lée et dé­ser­tique. Nous y avons croi­sé trois voi­tures en une heure, c’est dire le calme et le sen­ti­ment d’éva­sion qui vous em­pare. De là nous avons re­joint le vil­lage de Hope sur la côte pour pas­ser la nuit à Dur­ness, où nous avions notre camp de base pour la soi­rée.

Les nom­breux Bed & Break­fast et quelques hô­tels ont consti­tué l’es­sen­tiel de nos haltes dans la ré­gion. La gen­tillesse ex­trême des Écos­sais nous a lar­ge­ment fait pré­fé­rer la pre­mière op­tion. Nous re­com­man­dons en par­ti­cu­lier ce­lui de Dur­ness, Ai­den House, dont la pro­prié­taire roule per­son­nel­le­ment en Ford Fo­cus ST Stealth Grey pour le quo­ti­dien. Vous pour­rez ad­mi­rer les su­blimes fa­laises bor­dant la mai­son tout en si­ro­tant une bonne bière lo­cale ou un bon verre de whis­ky se­lon les goûts. Dans le coin, vous croi­se­rez beau­coup de pas­sion­nés, comme ce groupe d’al­le­mands par­ti­cu­liè­re­ment en forme, sillon­nant à grande vi­tesse la North Coast 500 au vo­lant d’une Porsche 918 Spy­der, d’une Fer­ra­ri Gtc4­lus­so ou en­core d’une Porsche 991 GT3 RS Mid­night Purple.

À suivre…

NOUS VOU­LIONS UNE COM­PACTE DY­NA­MIQUE ET FIABLE POUR NE PAS AVOIR À AT­TENDRE DES HEURES UNE DÉ­PAN­NEUSE SOUS LA PLUIE UN DI­MANCHE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.