Ford Fo­cus ST TDCI

LE FEUILLE­TON FORD FO­CUS ST TDCI ANI­MÉ PAR PIERRE-LOUIS SE POUR­SUIT AVEC CETTE FOIS-CI SES CON­SEILS CON­CER­NANT LE FREI­NAGE.

EVO (France) - - Au Jour Le Jour - Pierre-louis

Après avoir lon­gue­ment par­lé des pneu­ma­tiques, in­té­res­sons­nous au­jourd’hui de près au frei­nage. En uti­li­sa­tion nor­male, les freins d’ori­gine rem­plissent leur mis­sion. Je les ai for­te­ment sol­li­ci­tés dans de nom­breux cols de mon­tagne et je n’ai pas eu de pro­blèmes en mon­tée. Lors des des­centes, je baisse nor­ma­le­ment de rythme. Il y a tout de même une tonne et de­mie à ra­len­tir, donc je ne prends pas de risque. De fait jus­qu’ici, tout al­lait bien.

Après ma grande vi­rée de 2016, com­pre­nant no­tam­ment le mont Ven­toux et une bonne par­tie de la Route des Grandes Alpes, les plaquettes avant d’ori­gine né­ces­si­taient d’être rem­pla­cées.

Les Fe­ro­do que j’ai ins­tal­lées alors se sont mon­trées dé­ce­vantes : at­taque molle et puis­sance de frei­nage en baisse. Lors d’une pre­mière sor­tie en Ar­dèche avec le VARP (fo­rum “Vi­ro­los Au­tos Ras­sos Po­tos”), elles ont tou­te­fois joué leur rôle sans ar­ri­ver à me ras­su­rer. Leur forte odeur de chaud en haut des cols, alors qu’il res­tait en­core la des­cente, n’y est pas étran­gère… J’ai donc choi­si des EBC Redstuff pour les rem­pla­cer. Comme les plaquettes ar­rière d’ori­gine ar­ri­vaient en fin de vie, j’ai ins­tal­lé les EBC aux quatre coins. Après 500 km, je trouve qu’elles ap­portent clai­re­ment plus de puis­sance et plus de mordant au frei­nage, même com­pa­rées aux plaquettes d’ori­gine. Il me reste à vé­ri­fier leur en­du­rance lors d’une pro­chaine sor­tie, qui va me ra­me­ner sur la Route des Grandes Alpes. Je vous ra­con­te­rai.

MES NOU­VELLES PLAQUETTES EBC REDSTUFF AP­PORTENT CLAI­RE­MENT PLUS DE PUIS­SANCE ET DE MORDANT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.