Re­nault Mé­gane 3 R.S. Red Bull Edi­tion RB8

LOUIS S’EST OF­FERT UN ROAD TRIP AL­LÉ­CHANT SUR LES ROUTES DU MONTE-CAR­LO.

EVO (France) - - Evo Et Vous - Louis

Comme pro­mis, nous avons pris la di­rec­tion de l’ar­dèche le temps d’un week-end. D’une part pour le dé­pay­se­ment qu’offre ce ma­gni­fique dé­par­te­ment mais aus­si et sur­tout, il faut le dire, pour ses routes qui m’ont fait rê­ver à tra­vers le ral­lye Monte-car­lo. J’avais dé­jà eu l’oc­ca­sion d’y al­ler mais ja­mais d’en pro­fi­ter plei­ne­ment pen­dant quelques jours. Il est à peine 7 heures du ma­tin ce sa­me­di et voi­là que nous nous di­ri­geons vers Tour­non­sur-rhône, pre­mière étape du voyage de­puis An­ne­cy. Quoi de mieux qu’une Mé­gane R.S. pour ar­pen­ter ces routes ? Idéale par son ga­ba­rit, son frei­nage sans re­proche, elle est par­faite pour se fau­fi­ler sur les pe­tites routes ardéchoises très es­car­pées. Et puis l’as­so­cia­tion du frein à main mé­ca­nique tel que nous l’ap­pré­cions tous et de l’ar­rière très mo­bile fait des miracles dans les nom­breux cols qui ja­lonnent ce dé­par­te­ment. Tiens, par­lons-en des cols. Je vous conseille vi­ve­ment le col du Buis­son, si­tué quelques ki­lo­mètres avant No­zières. Si­nueux, peu de pas­sage, le bi­tume n’est pas par­fait mais ça rend la route plus vi­vante di­rons-nous. Au croi­se­ment en haut du col, bi­fur­quez en di­rec­tion de La­mastres sur la D236. Vous re­join­drez en­suite Le Chey­lard, Mez­hi­lac avant d’ar­ri­ver au col des Quatre Vios. Je vous conseille de prendre la di­rec­tion du Col de la Fayolle et de vous ar­rê­ter prendre un verre au res­tau­rant qui borde la route à en­vi­ron 2 km du som­met. Non seu­le­ment le pa­no­ra­ma avec vue sur les col­lines en­vi­ron­nantes est ma­gni­fique de­puis la ter­rasse, mais il est aus­si te­nu par un ama­teur de belles au­tos et sur­tout pas­sion­né par sa ré­gion. Il vous conseille­ra du mieux qu’il peut si be­soin. Vous pour­rez en­suite vous di­ri­ger vers le col de la Fayolle, ce der­nier ayant vu de nom­breux spec­ta­teurs, amou­reux de l’am­biance qui ré­gnait ici lors de l’époque du Groupe B et de la spé­ciale re­liant St-pier­re­ville à An­traigues. Si vous sou­hai­tez conti­nuer à vous en mettre plein la vue, je vous conseille d’al­ler sur Bur­zet, haut lieu du Monte-car­lo, puis Saint-eu­la­lie, le Mont Ger­bier-de-jonc, Saint-agrève, Saint-bonnet- le Froid, avant de vous di­ri­ger vers La­lou­vesc au ni­veau du col des Ba­raques.

À au­cun mo­ment je n’ai res­sen­ti de fai­blesses ou de sur­chauffe mé­ca­nique du­rant le wee­kend mal­gré la tem­pé­ra­ture dé­pas­sant les 30 de­grés et les 850 km par­cou­rus. Seu­le­ment quelques mil­li­mètres de gomme en moins et pro­ba­ble­ment tout au­tant de pla­quettes de frein.

Vous croi­se­rez sans doute un nombre in­cal­cu­lable de Su­ba­ru de toutes gé­né­ra­tions, no­tam­ment au so­leil cou­chant sur les routes dé­sertes, sans par­ler des in­nom­brables Lan­cia Del­ta at­ten­dant im­pa­tiem­ment l’hi­ver dans les ga­rages avoi­si­nants.

La France est belle, très dif­fé­rente d’un en­droit à l’autre pour le bon­heur de tous, et de nom­breux pas­sion­nés y vivent. Pro­fi­ton­sen. juillet 2016 25 890 km 896 km

IDÉALE PAR SON GA­BA­RIT ET SON FREI­NAGE, ELLE SE FAU­FILE SUR LES PE­TITES ROUTES ARDÉCHOISES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.