AC SCHNITZER ACS2 SPORT

Le pack d’amé­lio­ra­tions D’AC Schnitzer pour la BMW M2 af­fûte son châs­sis et lui offre plus de puis­sance. Mais une seule de ces évo­lu­tions a vrai­ment de l’in­té­rêt.

EVO (France) - - Sommaire - James Dis­dale et Pa­trick Gar­cia Pho­tos : Adam Shor­rock

Dans la sé­rie des pe­tites BMW spor­tives, la M2 est sans doute la meilleure de toutes. Mais mal­gré ce­la, AC Schnitzer a pen­sé qu’il y avait moyen d’amé­lio­rer en­core la donne. Ré­sul­tat: voi­ci L’ACS2 Sport.

Mo­teur et sus­pen­sions sont re­vus pour of­frir une au­to en­core plus ra­pide et plus en­ga­geante pour son pi­lote. Étant don­né le ni­veau dé­jà re­le­vé de la voi­ture de base, on peut dire que la tâche de Schnitzer n’était pas simple.

L’ACS2 est ap­pé­tis­sante puisque son 6 en ligne 3,0 litres tur­bo re­pro­gram­mé offre 420 ch et

580 Nm de couple, soit un gain de 50 ch et 80 Nm par rap­port à la M2. Ce bloc s’ex­prime avec plus d’in­ten­si­té grâce à un nou­vel échap­pe­ment sport 2x2 sor­ties gra­vé AC.

Concer­nant le châs­sis, on trouve de nou­veaux amor­tis­seurs ré­glables per­met­tant d’abais­ser la garde au sol de 30 à 40 mm, ain­si qu’un set de jantes for­gées 20 pouces rem­plis­sant en­tiè­re­ment les arches. On note quelques autres mo­di­fi­ca­tions cos­mé­tiques comme un split­ter avant et un dif­fu­seur ar­rière en car­bone. L’en­semble des pièces vous coû­te­ra près de 19 000 eu­ros (le seul up­grade mo­teur re­vient à 3 410 eu­ros et les jantes à 5 300 eu­ros). Bien évi­dem­ment, vous pou­vez pi­co­rer dans le ca­ta­logue les pièces qui vous in­té­ressent, mais la ques­tion est de sa­voir si mettre au­tant d’ar­gent pour mo­di­fier une dé­jà ex­cel­lente M2 est vrai­ment une bonne idée.

D’em­blée, L’ACS2 sur­prend par son ex­cellent com­por­te­ment. À voir ses roues énormes, vous vous at­ten­dez à voya­ger sur une planche à re­pas­ser avec la vi­sion qui se brouille, mais au fi­nal il y a de la sou­plesse dans cet amor­tis­se­ment. Aug­men­tez le rythme et l’au­to reste re­mar­qua­ble­ment équi­li­brée. On re­trouve la consis­tance de di­rec­tion de la M2 ori­gi­nelle mais la Schnitzer sur­vole la route sans la su­bir. Il n’y a que les grosses on­du­la­tions qui oc­ca­sionnent un mou­ve­ment de caisse, ab­sor­bé aus­si­tôt qu’il a dé­bu­té. À l’abord de la li­mite, L’ACS2 se ré­vèle re­mar­qua­ble­ment ami­cale en té­lé­pho­nant ses in­ten­tions plus clai­re­ment, ce qui vous pousse à at­ta­quer plus fort en to­tale confiance. Plus en tout cas que dans la M2 par­fois ca­pri­cieuse. À l’op­po­sé, les chan­ge­ments mo­teur sont moins re­com­man­dables. Sur le pa­pier, le gain peut im­pres­sion­ner, mais sur la route il n’ap­porte au­cun avan­tage concret par rap­port à la dé­jà ra­pide M2. Pour bé­né­fi­cier de ce bo­nus de puis­sance, il faut cra­va­cher. Le pic de couple se trouve dé­sor­mais fixé à 3500 tr/mn contre 1450 tr/mn pour la M2, tan­dis que la puis­sance maxi dé­boule

700 tr/mn plus tôt, à 5 800 tr/mn. Ré­sul­tat, il n’y a plus grand in­té­rêt à ti­rer sur ce 6 en ligne. Et puis, les per­for­mances ne pro­gressent guère avec seu­le­ment deux dixièmes de mieux sur le 0 à 100 km/h (4’’3) par rap­port à la M2 à boîte DCT.

À ce pro­pos, la boîte 7 rap­ports double em­brayage ne change pas et vous de­vez sup­por­ter les mêmes pas­sages de rap­ports pa­res­seux en mode au­to­ma­tique (mais net­te­ment plus ra­pides en mode ma­nuel avec les pa­lettes au vo­lant).

Le nou­vel échap­pe­ment gronde au ra­len­ti avant d’adop­ter une to­na­li­té de ba­ry­ton quand le ré­gime dé­passe 4 000 tr/mn.

Il n’y a qu’une dé­to­na­tion ir­ri­tante au­tour de 110 km/h qui dis­pa­raît en des­sous et au-de­là de cette vi­tesse, mais ce­la peut par­fois com­pli­quer le voyage.

Si l’on ajoute le prix d’une M2 à ce­lui du kit ACS2 com­plet, on ar­rive as­sez vite au ta­rif d’une M3 et on se de­man­de­ra alors si le choix d’une Schnitzer est op­por­tun. Par contre, si vous pos­sé­dez dé­jà une M2, il fe­ra sens de l’amé­lio­rer en choi­sis­sant quelques élé­ments du kit comme la sus­pen­sion. L’avis d’evo : env. 84 000 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.