AMG G63

028

EVO (France) - - Sommaire - Par Antony In­gram et Pa­trick Gar­cia

Il suf­fit d’un seul vi­rage pour prendre conscience que le der­nier Mer­ce­de­samg G63 est une meilleure au­to que son pré­dé­ces­seur. Prin­ci­pa­le­ment parce que vous pou­vez vous en­ga­ger dans le­dit vi­rage avec un rythme car­diaque moins éle­vé qu’au­pa­ra­vant et que vos doigts sur le vo­lant n’ont plus cette teinte blanche si­gni­fiant l’ab­sence de cir­cu­la­tion san­guine.

L’an­cien G63 pou­vait être par­fois as­sez désa­gréable à conduire, l’in­dé­cence hi­la­rante de ses ac­cé­lé­ra­tions et de la bande-son du to­ni­truant V8 qu’il abri­tait étant lar­ge­ment com­pen­sée par la ré­ponse er­ra­tique de la di­rec­tion et la dé­con­cer­tante ré­ac­tion de deux es­sieux tré­pi­dants lut­tant pour ab­sor­ber les on­du­la­tions du bi­tume dé­fi­lant sous vos roues.

Le nou­veau G63 conserve le look tou­jours aus­si bru­ta­le­ment spec­ta­cu­laire du pré­cé­dent mais il n’est pas exa­gé­ré de dire qu’en de­hors (ou plu­tôt en des­sous) de ça, il est en­tiè­re­ment nou­veau. Le ré­sul­tat de cette re­mise à ni­veau d’en­ver­gure pour­rait d’ailleurs en­nuyer chez Land Ro­ver les in­gé­nieurs tra­vaillant ac­tuel­le­ment au fu­tur De­fen­der.

Le com­por­te­ment amé­lio­ré du G63 en courbe est en grande par­tie dû à la nou­velle di­rec­tion élec­tro­mé­ca­nique qui rem­place la pré­cé­dente ver­sion à re­cir­cu­la­tion de billes. La nou­velle sus­pen­sion avant à double tri­an­gu­la­tion fixée à un châs­sis échelle plus ri­gide ap­porte elle aus­si sa contri­bu­tion et, bien que l’on trouve tou­jours à l’ar­rière un es­sieu ri­gide, il est dé­sor­mais re­lié à pas moins de 4 bras de chaque cô­té ain­si qu’à une barre Pan­hard qui doit mieux contrô­ler ses mou­ve­ments la­té­raux.

Le G63 abrite main­te­nant le V8 4,0 litres bi­tur­bo AMG dans une ver­sion of­frant 585 ch et 850 Nm de couple, il est as­so­cié à une boîte au­to­ma­tique 9 rap­ports. La puis­sance est en­voyée aux 4 roues, elle tran­site par trois dif­fé­ren­tiels (avant, ar­rière et cen­tral) contrô­lés par trois gros bou­tons mé­tal­liques pla­cés au centre du ta­bleau de bord. La boîte de trans­fert pour les vi­tesses courtes est ac­ti­vée par un autre bou­ton sur la console cen­trale et offre au Classe G d’en­viables ca­pa­ci­tés off-road.

Cet en­gin reste in­croyable sur les ter­rains dif­fi­ciles, il est ca­pable de tra­ver­ser des gués de 700 mm et de dé­vo­rer le sé­vère par­cours de test Rallye-raid de Châ­teau de Las­tours avec une vi­gueur in­ouïe pour un en­gin pe­sant tout de même 2 485 kg. Met­tez-lui un har­nais 4 points et il ne de­vrait pas être très loin d’al­ler en­nuyer Car­los Sainz sur le Da­kar ! Mais le plus per­ti­nent des chan­ge­ments vient ef­fec­ti­ve­ment de la di­rec­tion qui gagne en pré­ci­sion, en ho­mo­gé­néi­té et en consis­tance. Elle manque tou­jours de res­sen­ti et vous de­vrez avoir confiance en ses ca­pa­ci­tés à prendre le pro­chain vi­rage, mais l’ap­pa­ri­tion re­la­ti­ve­ment pré­coce du sous-vi­rage et des cris­se­ments de pneus sont de bons in­di­ca­teurs des li­mites de grip pneu­ma­tique. Le G63 prend du rou­lis et pousse fort, il vous faut donc op­ter pour une tech­nique de prise de vi­rage adap­tée : en­trée lente/ sor­tie ra­pide. Ce­la vous per­met­tra de te­nir mal­gré tout un sa­cré rythme sur des routes tor­tueuses. Il faut faire confiance au V8 sur­puis­sant AMG (dont les échap­pe­ments la­té­raux ma­gni­fient en­core la so­no­ri­té) pour vous ca­ta­pul­ter sur chaque bout droit.

Si vous com­men­cez à le mal­me­ner avec des gros coups de vo­lant, il ne va pas ai­mer et va vous le faire sa­voir en re­muant de fa­çon un peu désor­don­née puis en sur­char­geant les pneus, ce qui va mettre en branle le contrôle de sta­bi­li­té et pro­vo­quer de gros sous-vi­rages. Conduit plus sou­ple­ment, vous au­rez du mal à vous rendre compte de la vi­tesse réelle à la­quelle vous vous dé­pla­cez du fait de la po­si­tion de conduite sur­éle­vée, de la fa­bu­leuse vi­si­bi­li­té of­ferte par le large pa­re­brise sur le pay­sage et les ailes avant tra­cées à la règle.

L’ha­bi­tacle ma­rie mer­veilleu­se­ment le cô­té rus­tique et an­gu­leux du Classe G aux tech­no­lo­gies mo­dernes uti­li­sées par Mer­cedes, tan­dis que le bruit de fer­me­ture des portes rap­pelle tou­jours celles des coffres-forts de la Banque de France.

Un Range Ro­ver vous en don­ne­ra tou­jours un peu plus pour votre ar­gent mais avec le ca­rac­tère old school du Classe G ma­rié dé­sor­mais aux tech­no­lo­gies mo­dernes et as­sor­ti d’une te­nue de route dé­cente, tout ce qui vous em­pê­chait de cra­quer pour un G63 a dé­sor­mais dis­pa­ru.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.