Li­mi­ta­tion du champ d'ap­pli­ca­tion

Feuillet Hebdo de la Revue Fiduciaire - - Fiscal -

La nou­velle norme avait pour am­bi­tion de s'ap­pli­quer à tous les lo­gi­ciels de comp­ta­bi­li­té, de ges­tion et aux sys­tèmes de caisse. Ain­si, les en­tre­prises as­su­jet­ties à la TVA uti­li­sant de tels ou­tils au­raient dû faire en sorte que leurs sys­tèmes/lo­gi­ciels res­pectent les normes nou­velles de confor­mi­té, afin de re­tra­cer « toute don­née concou­rant di­rec­te­ment ou in­di­rec­te­ment à la réa­li­sa­tion d'une tran­sac­tion ou à sa tra­ça­bi­li­té ».

Par dé­ci­sion du mi­nistre de l'ac­tion et des comptes pu­blics du 15 juin 2017, il a été dé­ci­dé de re­cen­trer le dis­po­si­tif pour le sim­pli­fier. Ain­si, seuls les lo­gi­ciels et sys­tèmes de caisse, prin­ci­paux vec­teurs des fraudes consta­tées à la TVA, sont en dé­fi­ni­tive concer­nés par la ré­forme. De nom­breuses ques­tions sur les no­tions et les as­pects opé­ra­tion­nels res­tant non ré­so­lues, l'ad­mi­nis­tra­tion a ap­por­té des pré­ci­sions dans une foire aux ques­tions (« FAQ ») pu­bliée

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.