Conclu­sion

Feuillet Hebdo de la Revue Fiduciaire - - Fiscal -

Cette me­sure consti­tue un pre­mier pas vers un ré­gime de cer­ti­fi­ca­tion fis­cale.

Les en­tre­prises éta­blies en France et as­su­jet­ties à la TVA ven­dant des biens ou four­nis­sant des ser­vices à des par­ti­cu­liers de­vraient s'as­su­rer qu'elles sont en confor­mi­té pour le 1er jan­vier 2018. Pour les édi­teurs de lo­gi­ciels, le fait que l'ad­mi­nis­tra­tion fis­cale fran­çaise re­tienne la fonc­tion­na­li­té d'un lo­gi­ciel et non sa qua­li­fi­ca­tion com­mer­ciale va né­ces­si­ter un ef­fort de cer­ti­fi­ca­tion pour les lo­gi­ciels dits mul­ti­fonc­tions, au moins sur les fonc­tions de caisse, ou a mi­ni­ma de se pré­pa­rer à ré­pondre à des de­mandes d'at­tes­ta­tions.

Ces nou­velles exi­gences vont s'ap­pli­quer éga­le­ment aux édi­teurs de lo­gi­ciels étran­gers, qui se­ront do­ré­na­vant dans la qua­si-im­pos­si­bi­li­té de vendre en France des lo­gi­ciels n'at­tei­gnant pas le ni­veau de stan­dards re­quis. En ef­fet, les uti­li­sa­teurs de­vraient exi­ger de ces der­niers soit une at­tes­ta­tion in­di­vi­duelle pour chaque sys­tème ou lo­gi­ciel, soit la preuve de la cer­ti­fi­ca­tion. En tout état de cause, les opé­ra­teurs doivent, se­lon Laurent Chet­cu­ti, prendre la pleine me­sure de cette ré­forme qui at­teste d'un tour­nant si­gni­fi­ca­tif dans le pa­no­ra­ma du contrôle fis­cal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.