Hausse des pla­fonds d'exo­né­ra­tion de CFE 2018 en zones ur­baines

Feuillet Hebdo de la Revue Fiduciaire - - Brèves -

Ac­tua­li­tés BOFIP du 3 jan­vier 2018

Le pla­fond des exo­né­ra­tions tem­po­raires de co­ti­sa­tion fon­cière des en­tre­prises (CFE) en fa­veur des éta­blis­se­ments si­tués dans les zones ur­baines en dif­fi­cul­té est ac­tua­li­sé chaque an­née en fonc­tion de la va­ria­tion des prix pour l'an­née de ré­fé­rence de l'im­po­si­tion. Le pla­fond d'exo­né­ra­tion ou d'abat­te­ment au titre de 2018 est fixé, en base nette par éta­blis­se­ment, à :

- 28 807 € (au lieu de 28 635 €) pour les créa­tions ou ex­ten­sions d'éta­blis­se­ments réa­li­sées dans les quar­tiers prio­ri­taires de la politique de la ville (QPV) (CGI art. 1466 A, I) ou les zones ur­baines sen­sibles (ZUS) (voir RF 1076, §§ 500, 752 et 763) ;

- 77 706 € (au lieu de 77 243 €) pour les créa­tions et ex­ten­sions de pe­tites en­tre­prises com­mer­ciales dans les QPV (CGI art. 1466 A, I sep­ties ; voir RF 1076, §§ 770 et 784) ; - 77 706 € (au lieu de 77 243 €) pour les créa­tions ou ex­ten­sions d'éta­blis­se­ments et, le cas échéant, les chan­ge­ments d'ex­ploi­tant dans les zones franches ur­bai­nes­ter­ri­toires en­tre­pre­neurs (ZFU) (CGI art. 1466 A, I qua­ter, I quin­quies et I sexies ; voir RF 1076, §§ 500, 1120 et 1133).

RF 1076, §§ 500, 752, 763, 770, 784, 1120 et 1133

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.