Sai­sie des ré­mu­né­ra­tions : frac­tion in­sai­sis­sable aux 1er avril 2018

Feuillet Hebdo de la Revue Fiduciaire - - Brèves -

www.caf.fr, com­mu­ni­qué de presse du 5 avril 2018

Lors d'une pro­cé­dure de sai­sie des ré­mu­né­ra­tions, le créan­cier sai­sis­sant doit tou­jours lais­ser à la dis­po­si­tion du sa­la­rié une frac­tion de sa ré­mu­né­ra­tion égale à la par­tie for­fai­taire du re­ve­nu de so­li­da­ri­té ac­tive (RSA) pour un foyer com­po­sé d'une seule per­sonne (c. trav. art. R. 3252-5). Ni l'ap­pli­ca­tion du ba­rème de sai­sie (c. trav. art. R. 3252-2), ni même une pro­cé­dure de paie­ment di­rect de pen­sion ali­men­taire, ne peut conduire à pas­ser sous ce mon­tant plan­cher.

Dans un com­mu­ni­qué de presse du 5 avril 2018, la Caisse na­tio­nale des al­lo­ca­tions fa­mi­liales (CNAF) in­dique que le mon­tant for­fai­taire men­suel du RSA pour un al­lo­ca­taire aug­mente au 1er avril 2018 et passe de 545,48 € à 550,93 € en mé­tro­pole et dans les DOM (hors Mayotte). Par consé­quent, le mon­tant de la frac­tion de ré­mu­né­ra­tion to­ta­le­ment in­sai­sis­sable est égal à ce mon­tant re­va­lo­ri­sé.

RF 1086, § 3571

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.