Tu­meurs ………………………………. 48

Forme et Sante - - Sommaire -

° VI­NAIGRE DE POMME.

C’est un puis­sant dés­in­toxi­quant. Il net­toie l’or­ga­nisme des sco­ries va­riées et des toxines, sou­vent à l’ori­gine des tu­meurs de l’ap­pa­reil di­ges­tif.

° AIL.

Il contri­bue à pré­ve­nir cer­tains types de tu­meurs, en par­ti­cu­lier celles du co­lon.

° BRO­CO­LI ET CHOU.

Ils contiennent un sul­fure, qui comme on l’a no­té lors de di­verses ex­pé­riences, a ré­duit de 60% l’in­ci­dence des tu­meurs et en a di­mi­nué le vo­lume de 75%, tout en en re­tar­dant la pro­gres­sion. Ils ont un ef­fet pré­ven­tif dans le cas de la tu­meur de la ves­sie, du pou­mon et du sein.

° CA­ROTTE ET AUTRES VÉ­GÉ­TAUX ORAN­GÉS.

Le bé­ta­ca­ro­tène qu’ils contiennent pro­longe la pé­riode de ré­mis­sion, même chez des ma­lades avec une tu­meur au pou­mon et sou­mis à de la chi­mio­thé­ra­pie.

° OI­GNON.

Ses ex­traits dé­truisent les cel­lules can­cé­ri­gènes et s’ils sont in­jec­tés dans des or­ga­nismes vi­vants, ar­rêtent la pro­gres­sion de la tu­meur. En par­ti­cu­lier, les pe­tits oi-

gnons blancs se sont ré­vé­lés ef­fi­caces dans les soins de la leu­cé­mie.

° HA­RI­COT.

Il contient des sub­stances qui ont la pro­prié­té de stop­per la mul­ti­pli­ca­tion des cel­lules can­cé­ri­gènes, sur­tout dans l’in­tes­tin. Étant don­né son fort conte­nu en fibres, il aug­mente la vi­tesse du tran­sit dans l’in­tes­tin, en éli­mi­nant ain­si les ré­si­dus du re­pas, qui gé­nèrent des sub­stances toxiques res­pon­sables des tu­meurs. Il aug­mente la pro­duc­tion de gaz in­tes­ti­naux qui, tout en étant désa­gréables, ac­cé­lèrent l’éva­cua­tion des sub­stances toxiques.

° GERMES.

L’ex­trait re­cueilli des germes de fro­ment est très uti­li­sé par les na­tu­ro­pathes, soit pour dés­in­toxi­quer l’or­ga­nisme, soit en pré­ven­tion de tu­meur. Les germes d’oi­gnon sont en par­ti­cu­lier très ef­fi­caces pour com­battre la leu­cé­mie.

° GE­NIÈVRE.

Il est riche en vi­ta­mine C et pos­sède des sub­stances aux pro­prié­tés an­ti-tu­mo­rales.

° KI­WI.

Pour sa grande ri­chesse en vi­ta­mine C, il est conseillé pour lut­ter contre les tu­meurs et les ma­la­dies dé­gé­né­ra­tives.

° POMME.

La pec­tine et les po­ly­phé­nols qu’elle contient ac­cé­lèrent l’éli­mi­na­tion de cer- tains com­po­sants can­cé­ri­gènes pré­sents dans l’or­ga­nisme, en par­ti­cu­lier dans le co­lon.

° MENTHE, ORI­GAN, SAUGE.

Les huiles es­sen­tielles qu’ils contiennent pré­viennent et font bar­rage à la pro­gres­sion des tu­meurs in­tes­ti­nales.

° MYR­TILLE.

L’acide hy­dro­cin­na­mique pré­sent dans la myr­tille est ef­fi­cace pour blo­quer le dé­ve­lop­pe­ment de la tu­meur à l’es­to­mac, en neu­tra­li­sant les ni­tro­sa­mines, des sub­stances can­cé­ri­gènes qui se forment du­rant la cuis­son des viandes à la broche et après l’in­ges­tion des ni­trates, uti­li­sés pour la conser­va­tion des viandes et de la char­cu­te­rie.

° HUILE D’OLIVE EX­TRA VIERGE.

Il a été dé­mon­tré, que l’in­ci­dence de la tu­meur au co­lon, est net­te­ment in­fé­rieure dans les pays comme la Grèce et l’Italie, où l’on consomme beau­coup d’huile d’olive. Elle pré­vient aus­si la tu­meur au sein et au la­rynx.

° PI­MENT.

C’est la plante avec le pour­cen­tage maxi­mum de vi­ta­mine C et elle est par­mi les plus riches en bé­ta­ca­ro­tène (vi­ta­mine A). Elle contient aus­si une bonne quan­ti­té de vi­ta­mine E et des vi­ta­mines du groupe B. Elle est riche en fla­vo­noïdes et en sels mi­né­raux, en par­ti­cu­lier en cuivre et en fer. C’est l’un des meilleurs an­ti-oxy­dants.

° POIS­SON GRAS.

Ses graisses in­sa­tu­rées stoppent la pro­li­fé­ra­tion des cel­lules can­cé­ri­gènes, qui pros­pèrent dans des en­vi­ron­ne­ments riches en graisses sa­tu­rées, comme celles dé­ri­vées des ani­maux ter­restres, du beurres et de la mar­ga­rine.

° GRAINES DE TOUR­NE­SOL ET DE COURGE.

Elles sont riches en sub­stances an­ti­bac­té­riennes et an­ti-tu­mo­rales. Le sé­lé­nium et l’acide li­no­léique, tous deux pré­sents dans ces graines sont très ef­fi­caces pour contrer les tu­meurs. Dans les graines de tour­ne­sol on trouve de l’acide chlo­ro­gé­nique, qui dé­ve­loppe une ac­tion an­ti­bac- té­rienne, an­ti-in­fec­tieuse et an­ti­tu­mo­rale.

° SO­JA.

Cer­taines sub­stances pré­sentes dans le so­ja, comme les iso­fla­vones, pro­tègent l’or­ga­nisme des ra­dia­tions et des ra­di­caux libres et par ailleurs, ra­len­tissent et pré­viennent la pro­gres­sion de di­verses tu­meurs. La cuis­son ce­pen­dant les dé­truit par­tiel­le­ment. Les pro­duits fer­men­tés à base de so­ja comme le to­fu ou le lait de so­ja, main­tiennent in­tact ces pro­prié­tés. Le so­ja s’est éga­le­ment ré­vé­lé ef­fi­cace dans la pré­ven­tion de la tu­meur au ma­me­lon. Dif­fé­rentes études ont mis en lu­mière que pour les abais­ser de 30 à 40%, il suf­fit de boire 4 verres de lait de so­ja par jour pen­dant un mois.

° THÉ VERT.

Grâce à l’épi­gal­lo­ca­té­chine, le thé vert a pour pro­prié­té de pré­ve­nir les tu­meurs. Cette substance com­bat la for­ma­tion de nou­veaux vais­seaux san­guins dans l’or­ga­nisme, à l’ori­gine de la pro­gres­sion anor­male des tu­meurs. En cas d’ex­po­si­tion à des ra­dia­tions, il est conseillé de boire chaque jour 3 tasses de thé vert bien fort pen­dant 15 jours.

° YAOURT.

Ses mi­cro-or­ga­nismes mo­di­fient la flore bac­té­rienne de l’in­tes­tin et éli­minent les sub­stances no­cives, res­pon­sables de la for­ma­tion des tu­meurs. 250 g de yaourt par jour sont suf­fi­sants pour ré­duire de moi­tié le risque de tu­meur au ma­me­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.