GRÂCE À UN TRAI­TE­MENT ADÉ­QUAT, LA VIE D’UN SU­JET MA­NIA­CO-DÉ­PRES­SIF PEUT ÊTRE PAR­FAI­TE­MENT NOR­MALE.

Forme et Sante - - News -

C’est le cas de notre té­moin, qui exerce le mé­tier de pro­fes­seur : ”Me mène une vie nor­male grQce à un trai­te­ment pré­ven­tif. Me connais les sympt!mes de la ma­la­die et je m’ef­force tou­jours de les contr!ler au fur et à me­sure car je sais qu’ils n’ap­pa­raissent pas de fa on sou­daine.N î ùi­na­le­ment, il s’agit sim­ple­ment de sa­voir re­con­na tre la si­tua­tion lors­qu’elle se pré­sente et de l’as­su­mer. Pn ap­prend à vivre avec ce pro­blème psy­chique à la ma­nière d’un dia­bé­tique qui dé­pend de son in­su­line.

QUELLES EN SONT LES CAUSES ?

Ia ma­la­die af­fec­tive bi­po­laire dé­coule prin­ci­pa­le­ment de fac­teurs gé­né­tiques et bio­lo­giques, même si d’autres as­pects rentrent en ligne de compte )psy­cho­lo­gique, so­cial, mé­téo­ro­lo­gique, phar­ma­co­lo­gique, entre au­tresD. ôais les spé­cia­listes parlent tout de même de pré­dis­po­si­tion. Ter­tains in­di­vi­dus par­viennent à sup­por­ter une si­tua­tion de stress et à gé­rer quan­ti­té de pro­blèmes sans en être trop af­fec­té. E’autres ré­agi­ront à la même si­tua­tion par un ca­price ou un en­fan­tillage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.