21 3 Le car­net de bord de Dout­zen L « 4

Glamour (France) - - Trend Alerte -

a sa­vane ke­nyane est à peu près aus­si éloi­gnée d’un dé­fi­lé de mode new-yor­kais que vous pou­vez l’ima­gi­nez. Mais au mois de mars, quand j’ai at­ter­ri dans le pe­tit aé­ro­port de Sam­bu­ru, avec ma fa­mille, j’ai pris une grande ins­pi­ra­tion. C’était tel­le­ment mer­veilleux d’être de re­tour. Je suis ve­nue une pre­mière fois avec Save The Ele­phants, l’hi­ver der­nier, après avoir ap­pris de quelles hor­reurs ces ani­maux étaient vic­times. Plus de 100 000 d’entre eux ont été tués par des bra­con­niers entre 2010 et 2012, et 30 000 de plus rien que l’an­née der­nière. Entre le commerce pros­père d’ivoire et leur ha­bi­tat na­tu­rel qui se ré­duit peu à peu, il ne reste que 500 000 élé­phants en Afrique. Je ne sa­vais pas à quoi m’at­tendre, mais à la se­conde où j’ai plon­gé mon re­gard dans ce­lui d’un élé­phant, ce fut le coup de foudre. Ima­gi­ner que ces créa­tures puissent un jour dis­pa­raître ? Im­pos­sible pour moi de res­ter sans rien faire. Mon dé­clic ? La ren­contre avec Iain Dou­glas-ha­mil­ton, un zoo­lo­giste an­glais, sa femme Oria et leur fa­mille. En 1993, Iain a fon­dé l’as­so­cia­tion à but non lu­cra­tif Save The Ele­phants, et Oria a créé un peu plus tard Ele­phant Watch Camp, qui ac­cueille aus­si des voya­geurs. Au­jourd’hui leur fille Sa­ba et son ma­ri, Frank Pope, ont re­pris le flam­beau. J’ai de­man­dé à Oria com­ment elle en était ar­ri­vée à leur dé­dier sa vie. “J’ai gran­di dans une ferme au Ke­nya et j’ai ren­con­tré Iain dans une fête à Nai­ro­bi”, m’a-t-elle ra­con­té. “Il était très sé­rieux, un vrai scien­ti­fique. J’étais exu­bé­rante. Quand j’ai men­tion­né que j’étais pho­to­graphe, il m’a de­man­dé de l’ac­com­pa­gner avec mon ap­pa­reil dans les champs pen­dant qu’il tra­vaillait avec les élé­phants. Je lui ai ré­pon­du ‘d’ac­cord si tu me paies’. J’avais très peur. Je lui ai dit : ‘Tu es fou, on ne part pas comme ça dans la brousse avec juste une paire de ju­melles.’ Et il m’a ré­pon­du : ‘Je le suis.’ Mais à force, les élé­phants ont ap­pris à nous connaître.” Main­te­nant, ces géants iti­né­rants sont comme une fa­mille pour eux. Et je suis frap­pée de voir à quel point ces ani­maux sont in­croya­ble­ment in­tel­li­gents et émo­tifs. Dans leur so­cié­té, les fe­melles di­rigent la horde, et créent des connexions fortes les unes avec les autres. Quand un membre de leur groupe est tué, tous sont très af­fec­tés. Une mère prend soin de ses pe­tits pen­dant au moins 12 ans – sou­vent toute une vie quand c’est une fille. C’était d’au­tant plus dé­chi­rant de vi­si­ter l’or­phe­li­nat The Da­vid Shel­drick Wild­life Trust et de voir tous ces bé­bés es­sayant de sur­vivre seuls, après que leurs mères aient été tuées par des bra­con­niers. Etre une mère, je pense, est ce qui pousse Oria comme Sa­ba à conti­nuer le com­bat. Sa­ba, qui aime ra­con­ter qu’elle a été bap­ti­sée par le souffle d’un élé­phant et qui a au­jourd’hui trois filles, m’a dit : “Je ne veux pas lais­ser mes en­fants sur une pla­nète où les élé­phants ne peuvent pas sur­vivre.” C’est exac­te­ment ce que je res­sens. Quand je re­garde mes en­fants, j’ai en­vie que eux aus­si aient le droit à un monde ma­gni­fique. Les gens com­mencent en­fin à prendre conscience de ce pro­blème, il y a de nom­breuses fa­çons d’ap­por­ter son aide. Pre­miè­re­ment n’ache­tez pas d’ivoire. Et si vous voyez quel­qu’un en por­ter, faites pas­ser le mes­sage : un élé­phant a dû mou­rir pour ça. Beau­coup de gens ne sont tout sim­ple­ment pas au cou­rant que des bra­con­niers tuent ces ani­maux pour leurs dé­fenses. Et, si vous le pou­vez, faites un don à une des or­ga­ni­sa­tions qui oeuvrent à pro­té­ger les es­pèces en dan­ger – ve­nir au se­cours des ani­maux qui ont été at­ta­qués, es­sayer de stop­per le bra­con­nage – comme Save The Ele­phants. Ces ani­maux n’ont pas de pré­da­teurs, à part les hu­mains. Il ne tient qu’à nous d’amé­lio­rer cette si­tua­tion pour de bon. » Dout­zen Kroes est top mo­del et dé­fend la pro­tec­tion des ani­maux (Sa­ve­thee­le­phants.org).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.