LA GRANDE VA­DROUILLE

Nos ré­gions ont du ta­lent. En cos­mé­tique, en tout cas, c’est évident. Il suf­fit de voir toutes les nou­velles marques made in France, à la fois jo­lies, in­tel­li­gentes et res­pon­sables, qui s’at­tachent à va­lo­ri­ser les res­sources lo­cales. Pe­tite vi­rée en ter­ri

Glamour (France) - - Beauty Book - Par Jeanne Dréan

DANS LES ALPES-MA­RI­TIMES

100Bon, le mi­li­tant du par­fum na­tu­rel

Le concept Green, pas cher, éco­lo­gique, c’est la feuille de route de cette toute jeune marque de par­fums qui vise une nou­velle gé­né­ra­tion de consom­ma­trices sen­sibles à l’en­vi­ron­ne­ment. Ça donne dix fra­grances 100 % na­ture avec des ma­tières pre­mières is­sues d’une agri­cul­ture rai­son­née, dans des fla­cons re­char­geables et re­cy­clables jus­qu’au bou­chon.

Ce qu’on aime Le rap­port qua­li­té-prix. Der­rière ces eaux fraîches ( ber­ga­mote-rose sau­vage, né­ro­li-pe­tit grain), des par­fu­meurs de chez Ro­ber­tet, so­cié­té spé­cia­li­sée dans les arômes et ma­tières pre­mières na­tu­rels de­puis 1850 à Grasse. Cèdre & Iris Soyeux, 100Bon, 33 € sur Birch­box.fr (100bon.com).

LES PAYS DE LA LOIRE Gué­rande,

les soins qui ne manquent pas de sel

Le concept Dans les ma­rais sa­lants, il y a du sel certes, mais aus­si des algues an­ti­oxy­dantes et de l’ar­gile ma­rine blin­dée de zinc, ma­gné­sium et fer. Des pa­lu­diers réu­nis en co­opé­ra­tive viennent de lan­cer une gamme bio d’une quin­zaine de pro­duits vi­sage et corps, ou­vrant ain­si une fi­lière de ré­colte res­pec­tueuse de l’équi­libre des sa­lines.

Ce qu’on aime Les « eaux-mères ». Ce pré­cieux li­quide is­su des ma­rais sa­lants est jus­qu’à dix fois plus concen­tré en sels mi­né­raux et oli­go-élé­ments que l’eau de mer. De quoi abreu­ver la peau sans mo­dé­ra­tion. Néo­sé­rum d’eauxMères, Gué­rande Cos­me­tics, 24,50 € (Gue­rande-cos­me­tiques.fr).

EN BOUR­GOGNE La

Chê­naie, la ma­gi­cienne de la fo­rêt

Le concept A la tête de l’ex­ploi­ta­tion fo­res­tière fa­mi­liale, Syl­vain Char­lois a créé une di­zaine de soins vi­sage qui réunissent les ac­tifs d’écorces, de bois tendre et de feuilles de chêne. Ce concen­tré « quer­cus pe­traea » est riche en po­ly­phé­nols aux ac­tions an­ti-âge, an­ti­ra­di­ca­laire et an­ti­oxy­dante.

Ce qu’on aime Le contrat vé­gé­tal. Si l’ex­trait de chêne est le fil conduc­teur de la marque, la na­ture est au coeur de for­mules clean, riches en huiles vé­gé­tales et ex­traits vé­gé­taux, comme les bour­geons de hêtre ou le ma­nioc. Masque Oxy­gé­nant Com­blant, La Chê­naie, 39 € (La­che­naie.com).

EN PRO­VENCE Bas­tide,

la « slow beauty » dans la gar­rigue

Le concept Après une car­rière ex­cep­tion­nelle à New York, le coif­feur star Fré­dé­ric Fek­kai, ori­gi­naire d’aix- en-pro­vence, rentre au pays. Avec son épouse, il a re­lan­cé une marque de soins aixoise née il y a vingt-cinq ans, pour en faire une mai­son pro­ven­çale chic qui fleure bon la la­vande, l’ambre et le miel, et vient d’ou­vrir sa pre­mière bou­tique au coeur de la ville. Ce qu’on aime La di­men­sion lo­cale. Loin d’une Pro­vence en car­ton-pâte pour tou­ristes, Bas­tide va­lo­rise les ar­ti­sans et pro­duc­teurs lo­caux à tra­vers des sa­vons, par­fums et on­guents éco-cer­ti­fiés, ins­pi­rés de re­cettes tra­di­tion­nelles. Eau de Toi­lette Ne­ro­li Lu­mière, Bas­tide, 110 € (Bas­tide.com).

EN AQUITAINE

Océo­pin, le chantre du pin Le concept Fille d’un ré­col­teur de pommes de pin – oui, ça existe –, Ma­ri­na Ber­ger Col­li­net-ourthe s’est in­té­res­sée à l’huile de graines de pin ma­ri­time, riche en acides gras es­sen­tiels, po­ly­phé­nols, phy­to­sté­rols, vi­ta­mine E et acides gras in­sa­tu­rés qui aident à re­struc­tu­rer la peau et fa­vo­risent la di­mi­nu­tion des taches. Les soins, vi­sage et corps, sont tous cer­ti­fiés bio et is­sus d’une fi­lière de ré­colte du­rable.

Ce qu’on aime Le cre­do an­ti-gas­pi. Une fois l’huile ex­traite, le reste des graines est ré­duit en poudre ex­fo­liante et les pommes de pin partent en Al­le­magne et en Ita­lie pour ser­vir de dé­co de Noël (!). Gel La­vant Corps & Che­veux, Océo­pin, 24 € (Oceo­pin.com).

DANS LE SUD-OUEST

Graine de Pas­tel, la cos­mé­to à fleur de peau

Le concept Ha­bi­tuel­le­ment uti­li­sée pour ses pig­ments bleus, la fleur de pas­tel pos­sède aus­si des ver­tus mé­di­ci­nales, et sur­tout des graines dont l’huile est très riche en acides gras es­sen­tiels nour­ris­sants et ré­pa­ra­teurs (omé­gas 3, 6 et 9 en tête). Les fon­da­trices de la marque en ont ti­ré des soins vi­sage et corps éco­lo et bio au par­fum di­vin, à dé­cou­vrir dans l’une de leurs cinq bou­tiques. Ce qu’on aime Le cô­té ter­roir. Dans la quin­zaine de soins de la gamme, l’huile de pas­tel est as­so­ciée à des ac­tifs ré­gio­naux : huile de ca­me­line, beurre de prune de Gas­cogne ou eau ther­male de la Re­nais­sance pui­sée dans le Gers. Ge­lée Hydratante An­ti-pol­lu­tion, Graine de Pas­tel, 21 € (Grai­ne­de­pas­tel.com).

DANS LES ALPES

Exer­tier, l’étoile des neiges Le concept C’est d’abord une his­toire fa­mi­liale. La fon­da­trice, Ju­lie Bar­nay, a vou­lu mettre dans ses soins na­tu­rels luxueux les se­crets de beau­té de sa grand-mère, fé­rue d’on­guents aux huiles es­sen­tielles. Les deux gammes de la marque font la part belle aux in­gré­dients rares des Alpes, de l’or­chi­dée Sa­bot de Vé­nus qui ren­force la peau, au miel de Cour­che­vel qui l’apaise.

Ce qu’on aime La sen­so­ria­li­té des pro­duits. Tout en étant d’une grande exi­gence (au moins 90 % d’in­gré­dients na­tu­rels, sans pa­ra­bène, ni conser­va­teurs ar­ti­fi­ciels), la marque ne lé­sine pas sur la qua­li­té des tex­tures, les par­fums et le de­si­gn. Lait de Beau­té, Exer­tier, 29 € (en phar­ma­cies) (La­bo­ra­toi­reexer­tier.com).

SUR LA CÔTE D’AZUR

Source de Pro­vence, l’her­bo­riste mé­ri­dio­nal

Le concept Des par­fums éla­bo­rés à Grasse, des soins vi­sage à Signes, des pro­duits che­veux à Car­noux -en-pro­vence… Avec ses douze sites de fa­bri­ca­tion pro­ven­çaux, la marque la joue 100 % ré­gio­nale. Des par­fums, des soins vi­sage et corps à base de fleur d’oran­ger, figue, rose ou la­vande et une pre­mière adresse pa­ri­sienne où l’on croi­rait en­tendre les ci­gales.

Ce qu’on aime L’in­gré­dient phare, l’eau de la Sainte-baume ( la « source de Pro­vence », donc) pure, sans au­cun trai­te­ment chi­mique, et na­tu­rel­le­ment riche en ma­gné­sium. Eau Ecla­tante Sève de Fi­guier, Source de Pro­vence, 47 € (Sour­ce­de­pro­vence.com).

CORSE Ca­sa­ne­ra,

la fine fleur du ma­quis

Le concept Im­mor­telle, myrte, ciste… Seules des fleurs de l’ile de Beau­té cueillies à la main sont uti­li­sées dans l’éla­bo­ra­tion des huiles es­sen­tielles qui com­posent les crèmes, bou­gies vé­gé­tales, sa­vons et par­fums de la gamme. Ce qu’on aime La suc­cess sto­ry de la marque. A l’ori­gine, la fon­da­trice Ma­rie Cec­cal­di avait conçu ses pre­miers pro­duits aux sen­teurs en­so­leillées pour le spa de l’hô­tel de son époux. La qua­li­té et le bouche-à- oreille ont fait le reste, au point que la marque pos­sède main­te­nant plu­sieurs bou­tiques en propre. Eau de Par­fum Pia­na Co­lo­nia, Ca­sa­ne­ra, 125 € (Ca­sa­ne­ra.cor­si­ca).

EN BRETAGNE

Al­go­lo­gie, le jar­di­nier de la mer

Le concept Criste-ma­rine, char­don bleu, algues rouges et brunes… Dans toutes les for­mules, on trouve des plantes bre­tonnes ré­sis­tantes en mi­lieux ex­trêmes. Les noms des pro­duits jouent la carte BZH (Hy­dra Ecume, Eau des Em­bruns ou Crème des Vagues), tout comme leur par­fum io­dé.

Ce qu’on aime La pro­messe cos­mé­tique d’une peau fa­çon « grand air », aus­si belle qu’après un sé­jour à la mer, no­tam­ment grâce au com­plexe Al­go 4 pro­tec­teur, oxy­gé­nant, nour­ris­sant et sti­mu­lant. Al­go­lo­gie,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.