Temps de cer­veau DIS­PO­NIBLE Adieu,

Adieu, co­quillages et crus­ta­cés, bon­jour la ren­trée… cultu­relle !

Glamour (France) - - GLAM CULTURE -

UN AL­BUM QUI A LES CROCS

Ne vous fiez pas à leur look « pro­fil bas ». Avec Pain­ted Ruins, at­ten­du de­puis cinq ans (soit une éter­ni­té dans l’in­dus­trie de la mu­sique), les gar­çons de Grizz­ly Bear font en­core très fort dans la pop rock in­die qui vise juste. Mé­lo­dies ac­cro­cheuses, voix à se dam­ner, ins­tru­men­ta­tions af­fo­lantes, son poin­tu mais accessible : le charme opère. S. R. Pain­ted Ruins, de Grizz­ly Bear (Jive Epic/so­ny), sor­tie le 18 août. En concert à L’olym­pia le 18 oc­tobre.

DES DINOSAURES EN CHA­RENTE

On en a tou­ché un ! Bon, c’était le fé­mur d’un sau­ro­pode vieux de 130 000 ans, mais quand même, en­la­cer un os de 2,20 m, ça fait quelque chose, sur­tout qu’au mu­sée d’an­gou­lême, c’est au­to­ri­sé. Clou de cette ex­po pour pe­tits et grands : un film en 3D où l’on voit des dinosaures brou­ter pai­si­ble­ment. « Ah, c’est pas Ju­ras­sic Park avec du sang qui gicle par­tout », nous a confié, go­gue­nard, le conser­va­teur Jean-fran­çois Tour­ne­piche. E. G. « Dinosaures, les géants du vi­gnoble », au mu­sée d’an­gou­lême, jus­qu’au 31 dé­cembre.

UN THRIL­LER AR­TY

De­puis le gé­nial Mi­racle en Ala­ba­ma en 1962, la cé­ci­té a tou­jours ins­pi­ré les réa­li­sa­teurs. Marc Fors­ter, lui, fait de Blake Li­ve­ly une aveugle tout à fait cré­dible dans Je ne vois que toi, au titre digne d’un ro­man de gare. Dom­mage, car on l’aime, ce film jo­li­ment étrange qui com­mence comme un doc ar­ty et fi­nit en thril­ler tor­du. Dans le rôle du ma­ri qui vire psy­cho­pathe lors­qu’il com­prend que sa femme, de moins en moins aveugle, mate d’autres hommes, Ja­son Clarke est suf­fi­sam­ment ta­len­tueux pour nous faire de la peine. E. G. Je ne vois que toi, de Marc Fors­ter, sor­tie le 27 sep­tembre.

UNE FA­MILLE D’ALLUMÉS

Dans le clan Ne­shov, on de­mande le grand-père, ra­vi d’être à l’hos­pice ; le fils Mar­gi­do, un croque-mort fé­ru de fro­mage fon­du ; l’autre fils Er­lend, un gay flan­qué de trois bé­bés. Et la pe­tite-fille, To­runn, qui vient de lar­guer un gou­jat pour s’ins­tal­ler dans la mai­son fa­mi­liale. Quand elle fait le mé­nage, ça fait trois pages et c’est cap­ti­vant. L’at­ta­che­ment im­mé­diat pour cette tri­bu vient pré­ci­sé­ment de cette im­pres­sion de suivre leurs ac­tions en temps réel. Et quand l’au­teure, Anne B. Radge sonde la foi de Mar­gi­do, c’est émou­vant. Le deuxième vo­let d’une sa­ga qui a se­coué la Nor­vège. e. G. L’es­poir des Ne­shov, d’anne B. Ragde, Fleuve Edi­tions, 349 p., 19,90 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.