TOUTE, TOUTE PRE­MIÈRE FOIS

ta­lent n’at­tend pas le nombre des ro­mans. La preuve avec ces cinq coups d’es­sai qui sont au­tant de coups d’éclat.

Glamour (France) - - Glam Culture - Par L. Billot

UN ROMAN COUP DE POING FIEF, DE DA­VID LOPEZ Ele­vés dans cette zone floue qu’on nomme « pé­ri­ur­baine », Jo­nas et ses potes ne sont « pas des p’tits bourges des lo­tis­se­ments, pas des caille­ras de ci­té ». Coin­cés entre deux mondes et deux âges, ils soignent leur désar­roi à coups de bé­dos, de jeux et de pe­tits bu­si­ness. Leur es­pace de li­ber­té et de poé­sie : le lan­gage. Un mix d’ar­got, de ver­lan et d’in­jures ru­gueuses que le tren­te­naire Da­vid Lopez fait cla­quer comme du PNL. Du lourd ! Fief, de Da­vid Lopez, Seuil, 256 p., 17,50 €. UNE EN­QUÊTE FARFELUE POUR­QUOI LES OI­SEAUX MEURENT, DE VICTOR POUCHET C’est connu, en Nor­man­die, il pleut sou­vent. Mais gé­né­ra­le­ment des gouttes d’eau, et pas des oi­seaux morts. Alors quand il dé­couvre que sa ré­gion na­tale est jon­chée de vo­la­tiles fou­droyés, le nar­ra­teur pa­ri­sien de ce pre­mier roman es­piègle dé­cide de me­ner l’en­quête, en ba­teau de croi­sière. Ce qui com­mence comme une en­quête or­ni­tho­lo­gique vire alors au « ri­ver trip » co­casse pour fi­nir en quête fa­mi­liale farfelue. Voi­là qui de­vrait as­su­rer à Victor Pouchet, prof de lettres de 32 ans, un dé­luge… d’éloges. les oi­seaux meurent, Pour­quoi de Victor Pouchet, Fi­ni­tude, 192 p., 16,50 €. UNE ÉPO­PÉE COSMIQUE UN ASTRONAUTE EN BOHÊME, DE JAROSLAV KALFAR Se faire lar­guer n’est ja­mais une par­tie de plai­sir. Quand Ja­kub, astronaute tchèque en mis­sion vers Vé­nus, ap­prend que sa femme le quitte, il se met à vriller. Entre dé­lires cos­miques, crise conju­gale et ma­laise iden­ti­taire, son voyage tourne au « ve­ry bad trip » . Au­to­di­dacte de 27 ans, Jaroslav Kalfar livre une épo­pée spa­tiale ro­cam­bo­lesque qui lui as­sure une en­trée réus­sie en lit­té­ra­ture. Un astronaute en Bohême, de Jaroslav Kalfar, Cal­mann-lé­vy, 360 p., 20,90 €. UNE FRESQUE SO­CIALE TOXIQUE HÉRÉSIES GLORIEUSES, DE LISA MCINERNEY Une vieille femme cou­pable d’avoir tué un in­con­nu par ac­ci­dent. Un ga­min qui tombe dans le tra­fic de dope. Une ex-pros­ti­tuée en ré­demp­tion chez des chré­tiens sec­taires. Un gang­ster cruel. Dans ce roman cho­ral ver­ti­gi­neux, à mi-che­min entre Ken Loach et

Trains­pot­ting, Lisa Mcinerney plonge dans les bas-fonds de l’ir­lande et fait se té­les­co­per les des­tins tra­giques d’anges cra­més de la so­cié­té. Une claque. Hérésies Glorieuses, de Lisa Mcinerney, Joëlle Los­feld, 464 p., 23,50 €. UN RÉCIT FOUDROYANT EN­CORE VI­VANT, DE PIERRE SOU­CHON Pierre Sou­chon n’a rien à voir avec Alain. Fils d’un garde-cham­pêtre ar­dé­chois, il a 35 ans et est jour­na­liste. Et puis, Pierre Sou­chon est bi­po­laire. Dans ce récit au­to­bio­gra­phique foudroyant, il ra­conte les phases ma­niaques sé­vères et les in­ter­ne­ments en HP, la confu­sion de ses proches et les désordres de ses com­pa­gnons alié­nés. Avec lu­ci­di­té, hu­mour et fu­reur, il chro­nique sa ma­la­die et signe l’un des textes les plus puis­sants de l’au­tomne. En­core vi­vant, de Pierre Sou­chon, éd. du Rouergue, 288 p., 19,80 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.