Sud ex­press

Glamour (France) - - MASTERCLASS -

Diet Pra­da est né sur Ins­ta­gram il y a trois ans au­tour d’un pe­tit jeu : af­fi­cher deux looks aux si­mi­li­tudes fla­grantes pour dé­non­cer les co­py­cats de la mode. Un sha­ming as­su­mé qui met à jour le manque de créa­ti­vi­té de cer­tains de­si­gners. Cible fa­vo­rite : Dolce & Gab­ba­na. Mon­trés du doigt à plu­sieurs re­prises, les créa­teurs ita­liens se­ront les pre­miers à ré­agir aux at­taques. Ega­le­ment mon­trés du doigt : Tom Ford, ac­cu­sé de s’être ins­pi­ré de Ba­len­cia­ga époque Ni­co­las Ghes­quière, Vir­gil Abloh et son la­bel Off-white très ins­pi­ré par Cal­vin Klein et Raf Si­mons, Mo­schi­no pi­quant à Dior, El­le­ry co­piant tout sur Cé­line et Louis Vuit­ton …

RO­BIN DES BOIS DE LA MODE Pi­men­tant ses sta­te­ments de ru­meurs, de fa­shion po­lice et de dé­non­cia­tions ca­pables de vous dé­truire une ré­pu­ta­tion – par exemple en re­layant le vo­ca­bu­laire ra­ciste de la sty­liste russe Ulya­na Ser­geen­ko –, Diet Pra­da joue les Ro­bin des bois cy­niques et drôles de la fa­shion, lé­gi­ti­mant son exis­tence au nom de la créa­ti­vi­té et de la sur­vie de la mode. Une phi­lo­so­phie qui paie : 237 000 fol­lo­wers dont les grands groupes et quelques fans cé­lèbres comme Nao­mi Camp­bell ou Ken­dall Jen­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.