HORS-LI­MITES

Golf Magazine - - RÈGLES -

La confi­gu­ra­tion d’un golf, no­tam­ment sur un trou en do­gleg, peut ame­ner un joueur à en­voyer vo­lon­tai­re­ment sa balle sur le fair­way d’un trou ad­ja­cent pour mieux at­ta­quer le green du trou qu’il joue. D’où la ques­tion contro­ver­sée sur les hors-li­mites: un golf (ou le co­mi­té lors d’une com­pé­ti­tion) peut-il dé­cla­rer hors li­mites un trou par rap­port à un autre avec la mise en place de pi­quets blancs entre les deux fairways? C. Henaff, par cour­riel

Il est tout à fait pos­sible d’ins­tal­ler un hors-li­mites in­terne entre deux fairways. Le but: em­pê­cher les joueurs de «cou­per le trou», en pas­sant par un autre fair­way, pour des rai­sons de sé­cu­ri­té ou pour ga­ran­tir le res­pect du par­cours tel qu’il a été conçu par l’ar­chi­tecte. Ain­si, les prac­tices joux­tant un trou sont en gé­né­ral hors li­mites afin que les gol­feurs n’aillent pas jouer des­sus au risque de se prendre une balle. En même temps, il faut édic­ter une règle lo­cale sti­pu­lant, par exemple, que quand on joue le 6, le 4 est hors li­mites. Mais l’in­verse n’est pas for­cé­ment vrai. On trouve donc par­fois des pi­quets avec deux faces blanches (cô­té hors-li­mites) et deux faces vertes. Mais, at­ten­tion, ces pi­quets sont tou­jours fixes, même quand on les aborde par le trou où il n’y a pas de hors-li­mites!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.