Conte de fées

Golf Magazine - - HORS-LIMITES -

Elle ne s’était ja­mais im­po­sée sur le La­dies Eu­ro­pean Tour, pas da­van­tage sur le LPGA Tour, mais Georgia Hall , âgée de 22 ans, a fi­ni par tout em­por­ter au Wo­men’s Bri­tish Open. Pour po­ser cette pre­mière cou­ronne du Grand Che­lem sur sa tête, l’an­glaise s’est même of­fert le luxe de triom­pher au Royal Ly­tham & St Annes, rare club an­glais de la ro­ta­tion du tour­noi. Il fal­lait re­mon­ter à 2009 pour re­trou­ver une Bri­tan­nique au palmarès de l’épreuve (Ca­trio­na Mat­thew) et à 2004 pour re­cen­ser le nom d’une An­glaise ayant conquis un titre ma­jeur (Ka­ren Stupples au même Bri­tish Open). À ses cô­tés, pour la sou­te­nir dans son duel avec la Thaï­lan­daise Por­na­nong Phat­lum, il y avait Wayne, son père, qui l’a cad­deyée pen­dant quatre tours en por­tant, à la de­mande de sa fille, su­per­sti­tieuse, les mêmes chaus­settes ! Un jo­li conte de fées pour cette fa­mille mo­deste – Wayne était plâ­trier et Sa­man­tha, la ma­man, coif­feuse – qui, alors que Georgia avait ga­gné le Bri­tish La­dies Ama­teur à l’âge de 13 ans, n’avait pas pu payer le voyage de la fu­ture cham­pionne au Kraft Na­bis­co Cham­pion­ship où elle bé­né­fi­ciait d’une in­vi­ta­tion. Le voyage coû­tait trop cher. Autre temps…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.