Jack Find­lay (1935-2007)

GP Racing - - Historique/ Michelin -

Fi­gure em­blé­ma­tique des Grands Prix, Jack Find­lay réa­lise sa meilleure sai­son en 1968 en ob­te­nant le titre de vice-cham­pion du monde en 500 cm3, der­rière l’in­vin­cible Gia­co­mo Agos­ti­ni. Fort de cet ex­ploit conquis au gui­don d’un an­tique mo­no Mat­chless, Jack es­père ob­te­nir une ma­chine d’usine pour la sai­son sui­vante. Mal­heu­reu­se­ment, ce titre de « vice-cham­pion » ne lui ou­vri­ra pas les portes des usines et 1969 fut même sa plus mau­vaise sai­son. Sa no­to­rié­té en France pro­ve­nait no­tam­ment du suc­cès du film Con­ti­nen­tal Cir­cus, de Jé­rôme La­per­rou­saz. Sor­ti en 1972, ce film re­tra­çait la sai­son 1969 de Jack Find­lay avec des images d’une rare in­ten­si­té qui nous fai­saient dé­cou­vrir le « quo­ti­dien » d’un pi­lote pri­vé. Le pal­ma­rès de Jack comp­tait trois vic­toires en 500 (Ul­ster 1971, Tou­rist Tro­phy 1973 et Au­triche 1977) et un titre de cham­pion d’Eu­rope de For­mule 750 en 1975. Jack avait stop­pé sa car­rière en 78 après de graves ac­ci­dents et était de­ve­nu ins­pec­teur tech­nique pour la FIM sur les GP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.