2000 HON­DA VTR 1000 SP-1

GP Racing - - Endurancemondiale/ Honda -

Lorsque Hon­da Mo­tor South a fait le pa­ri d’en­ga­ger la VTR 1000 SP- 1 aux 24 Heures du Mans 2000, le dé­fi était au­da­cieux. Si le bicylindre de Hon­da avait dé­jà dé­mon­tré sa vé­lo­ci­té, entre autres en Su­per­bike mon­dial où Co­lin Ed­wards avait rem­por­té la pre­mière course de l’an­née à son gui­don, au­cune cer­ti­tude n’était éta­blie sur la fi abi­li­té du V- twin. D’au­tant qu’à ce mo­ment, au­cune ma­chine do­tée de cette ar­chi­tec­ture mo­teur n’était pas­sée sous le dra­peau à da­mier. Dans des condi­tions mé­téo dan­tesques, où la pluie et le froid pro­voquent une hécatombe aus­si bien chez les pi­lotes d’usine que chez les pri­vés, la do­ci­li­té de la Hon­da fait des mer­veilles. Et ce n’est pas une pe­tite chute de Gim­bert qui bous­cu­le­ra un ta­bleau de marche sans faille qui per­met à l’équipe Hon­da – dont une grande par­tie des membres est com­po­sée de sa­la­riés du siège fran­çais – de rem­por­ter une vic­toire ho­mé­rique avec trois tours d’avance sur la Su­zu­ki du SERT. La VTR re­mon­te­ra sur la troi­sième marche du po­dium du Bol d’Or la même an­née.

Fiable et fa­cile, la Hon­da CTR SP-A s’est im­po­sée dès sa pre­mière course d’en­du­rance aux 24 Heures du Mans 2000.

Mo­teur : bicylindre en V, 4-temps. Double arbre à cames en tête à 16 sou­papes. Re­froi­dis­se­ment li­quide. Cy­lin­drée : 999 cm3. Puis­sance : plus de 180 ch. Cadre : type Dia­mant alu­mi­nium double poutre. Sus­pen­sions : fourche Sho­wa, amor­tis­seur Sho­wa. Freins : Brem­bo 4 pis­tons à l’avant, 2 pis­tons à l’ar­rière. Poids à vide : en­vi­ron 175 kg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.