LE LE­VIER DE VER­ROUILLAGE DU POINT MORT

GP Racing - - News - Par Alexis De­lisse. Photos Jean-Ai­gnan Mu­seau.

Avec l’ar­ri­vée des boîtes seam­less en MotoGP, les in­gé­nieurs ont dû em­pê­cher l’ac­cès au point mort. Ex­pli­ca­tions.

In­tro­duites pour la pre­mière fois par Hon­da en 2012, les boîtes de vi­tesses dites « seam­less » se sont au­jourd’hui gé­né­ra­li­sées sur les pro­to­types MotoGP. Elles per­mettent de pas­ser les vi­tesses sans la moindre cou­pure de gaz et ap­portent un gain non né­gli­geable sur un tour et sur­tout, sur la dis­tance d’une course. Mais elles ont aus­si, par leur concep­tion avec des pi­gnons em­boî­tés les uns aux autres, ap­por­té une contrainte : celle de de­voir ali­gner les six rap­ports. Le point mort est si­tué tout en bas, et les six vi­tesses s’en­chaînent en­suite en mon­tant. Con­trai­re­ment à une boîte tra­di­tion­nelle où un point mort in­ter­vient entre la pre­mière et la se­conde vi­tesse. En consé­quence, lors d’un ré­tro­gra­dage où le pi­lote doit tom­ber cinq rap­ports pour pas­ser en quelques se­condes de la sixième à la pre­mière vi­tesse, le risque est grand de don­ner un coup de botte de trop et de se re­trou­ver au point mort. De quoi perdre une course en duel dans un der­nier tour... Les in­gé­nieurs ont donc mis au point un sys­tème qui per­met de « ver­rouiller » le point mort. En piste, les pi­lotes ne peuvent ain­si en au­cun cas re­ve­nir au point mort, une bu­tée ve­nant se pla­cer grâce à l’ac­tion d’un pe­tit le­vier si­tué au ni­veau du le­vier d’em­brayage pour em­pê­cher la boîte de des­cendre en des­sous de la pre­mière. Ce n’est que lors­qu’ils rentrent au box qu’ils ac­tionnent ce le­vier pour dé­ver­rouiller le point mort et désen­ga­ger la boîte.

Dis­cret, ce pe­tit le­vier si­tué entre le le­vier d’em­brayage et la poi­gnée est très im­por­tant pour les pi­lotes. Il leur per­met d’évi­ter de tom­ber au point mort par in­ad­ver­tance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.