En bref

L’ÉLEC­TRO­NIQUE A-T-ELLE REN­DU LA COURSE PLUS SIMPLE QU’AVANT ?

GP Racing - - Technique -

A prio­ri, la ré­ponse est non, la com­plexi­té du tra­vail est illus­trée pré­cé­dem­ment. Le but est de don­ner au pi­lote la juste puis­sance (plu­tôt que d’es­sayer de la li­mi­ter après). Le pi­lote qui ar­rive donc à op­ti­mi­ser son adhé­rence ou à li­mi­ter le whee­ling par son pi­lo­tage pour­ra uti­li­ser plus de puis­sance et al­ler plus vite que ses pe­tits ca­ma­rades. Pour l’élec­tro­nique, il y a whee­lie quand la vi­tesse de la roue avant est in­fé­rieure à celle de la roue ar­rière, que celle-ci ac­cé­lère et que la fourche est suf­fi­sam­ment dé­ten­due. Ce­pen­dant, un pi­lote ar­ri­ve­ra tou­jours à pas­ser au-des­sus de l’élec­tro­nique en uti­li­sant sa po­si­tion et le rap­port poids/puis­sance de la mo­to. Il ne doit donc rien « dé­bran­cher » pour y par­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.