1969

GP Racing - - Bold’or/ Rétrospective -

C’est le 13 sep­tembre, lors d’un été fi­nis­sant, après huit an­nées d’hi­ber­na­tion for­cée pour cause de mo­ro­si­té gé­né­rale, que le Bol d’Or re­fait son ap­pa­ri­tion sur la scène na­tio­nale à l’au­to­drome de Li­nas-Montl­hé­ry. Pour cette re­prise, le co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion – consti­tué par trois mo­to-clubs (As­so­cia­tion mo­to­cy­cliste et cycle-ca­riste de France, MC Châ­tillon­nais et Side-Car Club de France) et pa­tron­né par Mo­to Re­vue et le BMW Club de France – li­mite en ef­fet la par­ti­ci­pa­tion à l’épreuve aux Fran­çais. C’est la rai­son pour la­quelle la Hon­da CB 750 pré­pa­rée par le ser­vice course de la marque et théo­ri­que­ment ré­ser­vée à un équi­page an­glais se re­trouve entre les mains d’une paire de jeunes pi­lotes, Mi­chel Rou­ge­rie et Da­niel Ur­dich (au centre de la photo,de d.à g.), âgés de 19 ans, qui rem­portent la course avec dix tours d’avance ! Une vic­toire qui a mis long­temps à se des­si­ner mais qui s’avère dou­ble­ment his­to­rique : d’une part parce qu’elle sym­bo­lise avec Rou­ge­rie l’ar­ri­vée d’une nou­velle gé­né­ra­tion ame­née à briller au ni­veau in­ter­na­tio­nal, d’autre part – et sur­tout – parce que le suc­cès de la Hon­da an­nonce un dé­fer­le­ment des mo­tos ja­po­naises, dé­jà amor­cé de­puis quelque temps. L’en­trée dans les an­nées 70 de­vient, avec ce 33e Bol d’Or, une réa­li­té, c’est un pas­sage de cap dé­fi­ni­tif. Dix ans plus tôt, Jean-Claude Bar­get­zi, as­so­cié à Hen­ri Briand, s’im­po­sait au gui­don d’une 500 Nor­ton. Le 13 sep­tembre 1969, on entre dans une nou­velle ère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.