LES TEAMS PRI­VÉS FI­NAN­CÉS PAR LA DORNA

GP Racing - - News GP Racing -

Avec cinq construc­teurs of­fi ciel­le­ment en­ga­gés dans son cham­pion­nat du monde et un sixième ( KTM) at­ten­du dès l’an pro­chain, le Mo­toGP ima­gi­né par la Dorna offre au­jourd’hui un pla­teau de qua­li­té. Mais ce­la tient aus­si à la dé­ter­mi­na­tion des équipes pri­vées, qui re­pré­sentent plus de la moi­tié de la grille et ont sou­vent toutes les peines du monde à trou­ver des bud­gets pour fonc­tion­ner et louer leur ma­té­riel aux construc­teurs. C’est pour­quoi Car­me­lo Ez­pe­le­ta a sou­hai­té leur ap­por­ter un sou­tien fi nan­cier so­lide et, par là même, sé­cu­ri­ser une grille de dé­part sur le long terme, au moins jus­qu’en 2021. Il s’agit là de prendre en charge la lo­ca­tion des ma­chines à hau­teur de 2,2 mil­lions d’eu­ros. Une ex­cel­lente nou­velle pour Faus­to Gre­si­ni ( team Gre­si­ni), Pao­lo Cam­pi­no­ti ( team Pra­mac), Her­vé Pon­cha­ral ( team Tech3), Raul Ro­me­ro ( team Avin­tia), Mi­chael Bar­tho­le­my ( team Marc VDS), Jorge Mar­ti­nez ( team As­par) et Lu­cio Cec­chi­nel­lo ( team LCR) qui a par ailleurs re­çu l’as­su­rance de dis­po­ser d’une place sup­plé­men­taire s’il sou­haite en­ga­ger une deuxième mo­to en 2017. Ce qui por­te­rait le to­tal au nombre maxi­mum de 24 sou­hai­té par Ez­pe­le­ta. « C’est im­por­tant car nous n’avons ja­mais eu plus de 24 mo­tos, dé­clare le pré­sident de la Dorna. Avec cet ap­port fi nan­cier four­ni par l’IRTA – via la Dorna –, les teams se­ront ain­si en me­sure de cou­vrir le coût des mo­tos, ce qui per­met d’as­su­rer une cer­taine pé­ren­ni­té au cham­pion­nat. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.