DU­CA­TI RE­NOUE AVEC LA VIC­TOIRE

GP Racing - - MotoGP - Par Mi­chel Tur­co. Pho­tos Jean-Ai­gnan Mu­seau.

Ce­la fai­sait pra­ti­que­ment six ans que Du­ca­ti n’avait plus rem­por­té le moindre suc­cès en Mo­toGP. De­puis le dé­part de Ca­sey Sto­ner à la fin de la sai­son 2010, le construc­teur sem­blait condam­né à faire de la fi­gu­ra­tion. Grâce à Ian­none et Do­vi­zio­so, au­teurs d’un su­perbe dou­blé en Au­triche, l’usine de Bor­go Pa­ni­gale a en­fin re­do­ré son bla­son.

Le di­manche 14 août res­te­ra gra­vé dans les an­nales de l’usine Du­ca­ti. Les fu­turs ha­gio­graphes de la marque ita­lienne écri­ront que c’est ce jour­là que la pre­mière Des­mo­se­di­ci à cadre pé­ri­mé­trique en alu­mi­nium a rem­por­té sa pre­mière vic­toire en Mo­toGP. Mieux, ils pour­ront ra­con­ter que c’est aus­si ce jour- là qu’An­drea Ian­none et An­drea Do­vi­zio­so ont fran­chi la ligne d’ar­ri­vée du Grand Prix d’Au­triche aux deux pre­mières places, loin de­vant les Ya­ma­ha de Jorge Lo­ren­zo et Va­len­ti­no Ros­si, et en­core plus loin de­vant la Hon­da de Marc Mar­quez. Ils évi­te­ront en re­vanche se sou­li­gner le dé­part pré­ci­pi­té du vain­queur dans son jet pri­vé, di­rec­tion Ibi­za, peu dé­si­reux de cé­lé­brer ce jour de gloire avec ceux qui ont dé­ci­dé de l’évin­cer en fi n d’an­née. En ce di­manche 14 août, alors que les spec­ta­teurs ont quit­té le Red Bull Ring et qu’un énorme orage s’ap­prête à noyer le pad­dock du cir­cuit au­tri­chien, l’heure n’est pas aux rè­gle­ments de comptes chez Du­ca­ti. Les hommes de Gi­gi Dall’Igna sont en ef­fet tout à la joie d’avoir en­fi n re­trou­vé le che­min de la vic­toire. Il faut dire que ce­la fai­sait pra­ti­que­ment six ans que les Rouges n’avaient plus été à pa­reille fête. Très pré­ci­sé­ment de­puis la der­nière vic­toire de Ca­sey Sto­ner avec la Des­mo­se­di­ci GP 10 sur le cir­cuit de Phil­lip Is­land. Quant à leur der­nier dou­blé, il re­mon­tait à la sai­son 2007, éga­le­ment sur le tra­cé aus­tra­lien, avec une autre vic­toire de ce même Sto­ner de­vant Lo­ris Ca­pi­ros­si. Voi­là donc près de dix sai­sons que l’on n’avait pas vu deux Du­ca­ti aux deux pre­mières places à l’ar­ri­vée d’un Grand Prix. En Au­triche, le triomphe sem­blait pro­mis au construc­teur ita­lien de­puis les pre­miers tests or­ga­ni­sés en juillet sur le Red Bull Ring tant la Des­mo­se­di­ci GP avait pa­ru do­mi­ner son su­jet. En­core fal­lait- il ne pas tré­bu­cher au der­nier mo­ment... Re­ve­nu au ca­len­drier des GP après dix- neuf ans d’ab­sence, le cir­cuit de Spiel­berg est le plus exi­geant qui soit pour les mo­teurs. Du­rant un tour com­plet, les pi­lotes res­tent 39 % du temps les gaz à fond. C’est 10 % de plus qu’à Mo­te­gi, 13 % de plus qu’au Mu­gel­lo. Un ter­rain de jeu rê­vé pour le mo­teur ita­lien. À condi­tion bien sûr d’en maî­tri­ser la consom­ma­tion. C’est ce qu’ont su faire Ian­none et Do­vi­zio­so en im­pri­mant un rythme suf­fi sam­ment sage sur la pre­mière moi­tié de la course pour en­suite pou­voir lâ­cher leurs ad­ver­saires. La dif­fé­rence entre les deux Ita­liens s’est jouée sur le choix des pneu­ma­tiques, Ian­none ayant pris le risque de par­tir en pneus tendres. « J’étais mieux avec eux aux es­sais car mes ch­ro­nos res­taient plus constants. Le drop était moins im­por­tant qu’avec les pneus durs après cinq ou six tours. Je sa­vais que ça pou­vait le faire à condi­tion que je ne les mal­traite pas trop sur le dé­but de course. C’est aus­si pour ça que je n’ai pas for­cé et que je n’ai pas es­sayé de m’échap­per. » C’est ce qui a payé dans les der­niers tours face à Do­vi­zio­so. Pour le ser­vice course Du­ca­ti – dont les in­gé­nieurs n’au­ront ja­mais bais­sé les bras mal­gré les dif­fi cultés et les re­vers qui n’ont ces­sé de s’ac­cu­mu­ler de­puis le dé­part de Ca­sey Sto­ner à la fi n de la sai­son 2010 –, ce dou­blé ar­rive à point nom­mé. « Ce ré­sul­tat est ef­fec­ti­ve­ment très im­por­tant, ad­met Pao­lo Cia­bat­ti, le res­pon­sable du pro­jet Mo­toGP Du­ca­ti. De­puis le dé­but de l’an­née, on sen­tait qu’on s’en rap­pro­chait mais la réus­site nous fuyait. Ce week- end, nos deux pi­lotes ont par­fai­te­ment joué leurs cartes. Ils ont été in­tel­li­gents et n’ont pas pris de risques en se dou­blant. Ce­la fait plu­sieurs sai­sons que les in­gé­nieurs tra­vaillent dur à l’usine pour re­mon­ter la pente, et la pres­sion ne fai­sait qu’aug­men­ter. Ce dou­blé va faire du bien à tout le monde. Ce n’est pas un point d’ar­ri­vée mais un point de dé­part. » Et un énorme sou­la­ge­ment pour Gi­gi Dall’Igna, aux com­mandes du ser­vice course Du­ca­ti de­puis no­vembre 2013.

UN ÉNORME SOU­LA­GE­MENT POUR DALL’IGNA, LE CHEF DE DU­CA­TI CORSE DE­PUIS FIN 2013

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.