RAY­MOND ROCHE, LE PRE­MIER

GP Racing - - Rétrospective -

Le Fran­çais né à Ol­lioules, dans le Var, a ache­vé sa car­rière au sein d’une écu­rie Du­ca­ti où son ca­rac­tère bien trem­pé col­lait avec la fo­lie am­biante gé­né­rée par les pa­trons de l’époque, les frères Cas­ti­glio­ni. Roche ve­nait de vivre deux sai­sons en Grands Prix 500 sur des Ca­gi­va éga­le­ment gé­rées par les Cas­ti­glio­ni, mais l’ar­ri­vée de l’Amé­ri­cain Ran­dy Ma­mo­la conju­guée à une sé­rieuse bles­sure l’avait contraint à faire un pas de cô­té et en­cou­ra­gé à bas­cu­ler vers le cham­pion­nat du monde Su­per­bike, créé en 1988. Deux ans plus tard, Roche de­ve­nait cham­pion du monde de­vant l’Ita­lien Fa­bri­zio Pi­ro­va­no (Ya­ma­ha), inau­gu­rant le pal­ma­rès de la marque dans la ca­té­go­rie. Les deux an­nées sui­vantes, do­mi­né (de peu) par son co­équi­pier Doug Polen, il dé­cou­vri­ra qu’il n’avait pas tout à fait le même mo­teur que ce der­nier. Les Ita­liens avaient dé­ci­dé (sans le lui dire) de fa­vo­ri­ser l’Amé­ri­cain, dans le but évident de ré­col­ter un maxi­mum de re­tom­bées mé­dia­tiques outre-At­lan­tique, et dans l’es­poir de for­cer les portes du mar­ché US. Roche ne leur en a pas te­nu ri­gueur.

(sur le mo­dèle 851) (dis­pu­tées toutes sur Du­ca­ti)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.