Dean Har­ri­son

GP Racing - - Tourist Trophy -

Tout comme Mi­chael Dun­lop, Dean Har­ri­son a souf­fert de nom­breuses dé­con­ve­nues en 2015... À ce dé­tail près qu’il n’a pas aban­don­né son équipe en plein TT. Mal­gré toutes les casses et les chutes à grande vi­tesse dont il a été vic­time, le pi­lote de 27 ans est res­té sur cette nou­velle R1, à l’époque pour le compte du team Mar-Train Ya­ma­ha. Ayant par­fait sa tech­nique sur le cir­cuit de Scar­bo­rough dans la ca­té­go­rie Su­per­sport, Har­ri­son semble au­jourd’hui avoir re­trou­vé con­fiance en lui. Et son ar­ri­vée chez Ka­wa­sa­ki dans l’équipe Si­li­cone En­gi­nee­ring l’y a ai­dé. Après avoir ga­gné la course Light­weight du Tou­rist Tro­phy en 2014, et ter­mi­né deuxième der­rière Dun­lop en Su­per­stock cette même an­née, Har­ri­son était de­ve­nu l’homme à suivre. Le dé­sastre de 2015 a pu être ou­blié grâce à ses trois po­diums sur les courses Su­per­sport et Su­per­stock du TT cette an­née. Même s’il se dé­crit comme «le meilleur du reste du pe­lo­ton» , après avoir ter­mi­né pas trop loin d’Hut­chin­son et Dun­lop, le jeune pi­lote de Brad­ford n’est pas si éloi­gné qu’il le dit du rythme des deux lea­ders. C’est même as­su­ré­ment le plus à même de com­bler l’écart qui sé­pare ce fa­meux pe­lo­ton des deux ca­dors de l’île.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.