MO­TOGP LES SYS­TÈMES DE FREI­NAGE

GP Racing - - Technique - Par Marc Se­riau. Pho­tos Ch­ris­tian Bour­get et DR.

De­puis le dé­but de cette sai­son 2016, la ré­gle­men­ta­tion des GP en­cadre tou­jours plus pré­ci­sé­ment les sys­tèmes de frei­nage des Mo­toGP. En ef­fet, après la mise à dis­po­si­tion en 2015 d’un pack de base à un prix im­po­sé, l’in­ter­dic­tion de l’uti­li­sa­tion des al­liages alu­mi­nium/Li­thium pour les étriers de frein de­vrait, elle aus­si, ré­duire les coûts. Une oc­ca­sion pour faire le point sur le su­jet.

Une so­cié­té ita­lienne, Brem­bo, do­mine ac­tuel­le­ment le mar­ché des sys­tèmes de frei­nage haut de gamme. En Mo­toGP, elle en a même le mo­no­pole, alors que chaque équipe est libre de choi­sir son ma­nu­fac­tu­rier. Cette hé­gé­mo­nie trans­al­pine n’est évi­dem­ment pas le fruit du ha­sard. En ef­fet, Brem­bo a été la pre­mière so­cié­té à pro­po­ser des étriers mo­no­blocs, à une époque où per­sonne ne pen­sait ce­la pos­sible. Si une construc­tion mo­no­bloc ( usi­née ou for­gée) offre un étrier plus ri­gide qu’une pro­duc­tion clas­sique de deux de­mi- co­quilles vis­sées, per­sonne n’au­rait pu ima­gi­ner une ma­chine per­met­tant d’usi­ner aus­si pré­ci­sé­ment les alé­sages des pis­tons à l’in­té­rieur de ce mo­no­bloc. Tout comme l’en­semble des conduits in­ternes... Brem­bo l’a fait, et sa mé­thode reste en­core un se­cret au­jourd’hui, même si d’autres construc­teurs y sont éga­le­ment par­ve­nus de­puis. Ain­si, la fi rme ita­lienne a pu s’ac­ca­pa­rer pro­gres­si­ve­ment le mar­ché de la voi­ture et de la mo­to de com­pé­ti­tion, en dé­cli­nant bien évi­dem­ment cette image por­teuse sur sa pro­duc­tion pour les vé­hi­cules de sé­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.