1disques

GP Racing - - Technique -

Fa­bri­ca­tion des en car­bone

La ma­tière pre­mière vient du Ja­pon où les disques passent en­vi­ron six mois dans des fours sous at­mo­sphère contrô­lée. Ra­pa­triés en Ita­lie, ils y sont soi­gneu­se­ment usi­nés, trai­tés et plu­sieurs fois contrô­lés par ul­tra­sons. On doit at­teindre la per­fec­tion car la moindre ir­ré­gu­la­ri­té se­rait res­sen­tie par le pi­lote. Ce­ci prend en­core en­vi­ron trois mois. Bien sûr, tous ces pro­ces­sus font l’ob­jet de bre­vets et de se­crets de fa­bri­ca­tion.

La dis­pa­ri­tion de l’al­liage alu­mi­nium/Li­thium

Chaque étrier com­porte quatre pis­tons qui poussent les pla­quettes contre les disques. Comme les étriers, le maî­tre­cy­lindre est ra­dial, pour une plus grande ri­gi­di­té. En Mo­toGP, sa garde est ajus­table de la main gauche, pour tou­jours gar­der le même fee­ling tout au long de la course. Les étriers sont taillés dans la masse et re­çoivent un re­vê­te­ment pro­tec­teur à base de ni­ckel. Comme les disques, les pla­quettes sont éga­le­ment en car­bone.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.