DANS LA TOUR DE CONTRÔLE

GP Racing - - Décryptage - Par Mi­chel Tur­co. Pho­tos Jean-Ai­gnan Mu­seau. In­fo­gra­phie Laurent Hin­dry­ckx.

Shé­rif, mais avant tout chef d’or­chestre des Grands Prix, Mike Webb tra­vaille avec une mul­ti­tude d’ad­joints et de pe­tites mains pour s’as­su­rer du bon dé­rou­le­ment des es­sais et des courses. Plon­gée au coeur de la di­rec­tion de course.

Tal­kie- wal­kie en mains, Mike Webb passe d’un poste à l’autre pour vé­ri­fi er que tout le monde est en place. Le week- end peut com­men­cer. Dans la tour de contrôle, le dis­po­si­tif est im­muable. Qu’on soit au Ja­pon, en France, en Aus­tra­lie ou en Es­pagne, le di­rec­teur de course s’ap­puie sur les mêmes com­pé­tences pour or­ches­trer le Grand Prix. De­puis l’an der­nier, le dis­po­si­tif a été ren­for­cé pour sur­veiller les écarts de con­duite. « Avant, il n’y avait qu’un re­pré­sen­tant de la FIM, ex­plique Mike Webb. Dé­sor­mais, il y en a deux. Le di­rec­teur de course du cir­cuit est éga­le­ment re­quis pour sur­veiller les écrans, no­tam­ment en Moto3 car les pi­lotes dé­passent très fré­quem­ment les li­mites de la piste. Au be­soin, les ste­wards de la FIM nous prêtent main- forte pour ré­exa­mi­ner les vi­déos. » Dans la salle de com­mande où siège la di­rec­tion de course, on trouve, au pre­mier rang, le per­son­nel du cir­cuit, qui tra­vaille sous l’égide du di­rec­teur de course na­tio­nal. Ces per­sonnes s’oc­cupent de la com­mu­ni­ca­tion avec les dif­fé­rents postes. Ils sont en lien avec les com­mis­saires et les mé­de­cins pla­cés au­tour de la piste. Juan Pa­blo, em­ployé de la Dor­na, se tient tout près, der­rière les écrans où il peut ré­cu­pé­rer toutes les images tour­nées par la pro­duc­tion té­lé. Sur le grand mur qui leur fait face, les écrans de sur­veillance du cir­cuit per­mettent d’avoir une vue gé­né­rale de la piste. Au deuxième rang se tiennent Bill Cum­bow, le ste­ward de la FIM et, der­rière lui, Ar­jan van Ecke­len, son se­cond. Ce der­nier fait par­tie d’un groupe de trois ou quatre membres de la FIM ( di­rec­teurs de course na­tio­naux) qui tournent sur la sai­son. « Ce­la nous per­met d’avoir des points de vue dif­fé­rents d’un GP à l’autre, sou­ligne Mike Webb. C’est un pe­tit groupe ex­pé­ri­men­té. » Les deux hommes sont as­sis­tés par un re­pré­sen­tant de la fé­dé­ra­tion na­tio­nale du pays où se dé­roule la course. On re­trouve aus­si Fran­co Un­ci­ni, le res­pon­sable sé­cu­ri­té de la FIM, Lo­ris Capirossi qui tra­vaille, lui, sous l’égide de la Dor­na, et Gra­ham Web­ber, l’as­sis­tant de Mike Webb. En­fi n, der­rière, l’équipe du di­rec­teur de course du cir­cuit et le res­pon­sable mé­di­cal de la FIM, Gian­car­lo Di Fi­lip­po, qui sur­veille la piste en com­pa­gnie du mé­de­cin du cir­cuit. Au moindre doute sur l’état d’un pi­lote après une chute, ils ont les pleins pou­voirs pour in­ter­rompre une course ou une séance d’es­sais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.